Événements viadeo-web

Viadeo se recentre sur le marché français

, par Chloé Goudenhooft

En 2016, Viadeo compte bien sortir des limbes. Renier Lemmens, nouveau CEO, a présenté ce 24 mai le plan stratégique de l’entreprise pour 2016 à 2018. Objectif principal : recentrer l’activité du groupe autour du marché français.

 

Viadeo pourra-t-il remonter la pente face à LinkedIn ? Pas si le réseau social professionnel joue avec les mêmes armes, et Renier Lemmens, le nouveau dirigeant, le reconnaît sans problème. “Nous sommes un peu David face à Goliath. Seulement l’histoire risque de ne pas se terminer comme dans la Bible !” Viadeo ne sera donc pas le LinkedIn français. Sa spécificité : se concentrer uniquement sur le marché hexagonale. Pour ce faire, la nouvelle équipe, qui compte notamment Françoise Gri comme présidente du conseil d’administration, a fait la chasse aux sorcières de toutes ses fonctionnalités inutiles. Les pays non stratégiques ont été fermés et deux langues uniquement seront désormais utilisées : l’anglais et le français.

Soft skills

La stratégie s’articule en trois parties. La première, appelée ViaJob, consiste à optimiser les mises en relations et à accroître les opportunités. Comment ? Nous n’aurons pas de réponse, seulement la promesse d’un développement des algorithmes à venir … La présentation du profil est en revanche améliorée avec la possibilité d’inclure une présentation vidéo, des recommandations et une plate-forme permettra de mettre l’accent sur les soft skills des membres du réseau. Cet ensemble d’options est réuni sous le terme de ViaYou.

Gratuité

Concernant les tarifications, Viadeo proposera une solution avec offres d’emploi illimité (de l’ordre de 850 euros par mois) et une option par segments, de moins de cinquante d’euros pour les PME. Les offres à destination des étudiants et des stagiaires seront gratuites. Côté candidats, un accès premium est toujours disponible, mais il sera désormais gratuit pour les chômeurs, les étudiants et tous les professionnels de l’éducation. Les offres d’emploi et pages entreprises seront également gratuites pour les start-up et organisations à but non lucratif. Dernier axe de ce plan stratégique, ViaBiz, dédié aux annonceurs, propose à ces derniers de mieux cibler les membres du réseau par segment grâce aux données entrées volontairement par eux. Enfin, un partenariat avec Lab RH, un ensemble de start-up spécialistes du secteur, sera présenté avant l’été. Il devrait améliorer l’accès des entreprises membres aux innovations du marché en matière de RH.

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème