Actualités formation-en-ligne

La crise sanitaire accélère le risque d’obsolescence des compétences

, par Marie Roques

Selon les résultats du baromètre “Transformations, compétences et learning” de Cegos près d’un emploi sur deux présente un risque d’obsolescence des compétences d’ici à trois ans.

La crise sanitaire engendre des conséquences importantes sur le front de l’emploi. Ainsi, d’après les derniers chiffres publiés par Cegos, la situation actuelle accélère l’obsolescence des compétences. Dans cette perspective, 90 % des salariés se disent prêts à se former par eux-mêmes pour s’adapter aux transformations des emplois et des métiers.
Pour leur part, 88 % des DRH français disent avoir adapté leur offre de formation en ligne pour continuer à former leurs équipes pendant ou depuis la crise du Covid-19. Le baromètre nous apprend aussi que pour 86 % des DRH interrogés, les formations organisées par leur entreprise auront davantage lieu à distance qu’avant la crise sanitaire.

À LIRE AUSSI : Les soft skills vont-elles supplanter les compétences techniques ?

Une vraie volonté d’adaptation

Pour autant, la situation actuelle engendre un sentiment de peur chez de nombreux salaries. Ainsi, 81 % Français interrogés craignent que les transformations actuelles modifient le contenu de leur travail. Pour faire face a cette situation, 75 % des DRH/RRH prévoient de mettre en œuvre des programmes d’accompagnement des collaborateurs pour les faire monter en compétences sur leur poste actuel et 90% des salariés se disent prêts à se former par eux-mêmes pour s’adapter aux transformations des emplois et des métiers.
Dans ce contexte, en France, 2/3 des salariés pensent effectivement utiliser leur “budget CPF” à court terme.

Avatar

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème