Marché de l'emploi




Un an de crise : l’emploi salarié au plus bas, une baisse du chômage en trompe-l’oeil

, par Fabien Soyez

Un an après les débuts de la crise, le tableau du marché du travail dressé par l’Insee n’est guère réjouissant. La mise en place massive du chômage partiel et les primes à l’embauche n’ont pas suffit à empêcher la destruction de 360 500 emplois dans le secteur privé en 2020. Et si le taux de chômage s’est fixé à 8% et est revenu à son niveau d’avant-crise, il s’agit encore d’une « baisse en trompe-l’oeil.


Covid-19 : le nombre d’inscrits à Pôle emploi a explosé en 2020

, par Fabien Soyez

Au quatrième trimestre, 3,8 millions de personnes étaient inscrites à Pôle emploi en catégorie A, soit une baisse de 2,7 % en trois mois, selon la Dares. Mais en un an, les chômeurs n’ayant pas d’activité ont augmenté de 7,5 %. Un revirement de situation, car en 2019, la France avait connu une baisse historique du nombre de demandeurs d’emploi.


Assurance-chômage : vers un report durable de la réforme

, par Fabien Soyez

Après l’avoir repoussée à trois reprises, le gouvernement envisage de mettre la réforme de l’assurance chômage en sourdine jusqu’à la reprise de l’économie. Donc après la pandémie et la crise, qui ne devrait pas prendre fin avant 2022 a minima.


Covid-19 : les jeunes diplômés bac +5 peinent aussi à trouver un emploi

, par Fabien Soyez

Selon une étude de Syntec Conseil, le taux d’emploi des bac +5 sortis de formation cet été a fortement chuté en décembre, par rapport aux années précédentes. Une situation qui s’explique par l’impact de la crise du Covid-19 sur les départs à l’étranger. Ce qui constituerait paradoxalement une opportunité pour les entreprises.


Emploi : Vers une Garantie jeunes universelle ?

, par Fabien Soyez

Alors que le gouvernement a décidé de prolonger le plan “un jeune, une solution” au-delà de janvier 2021, un rapport préconise d’élargir considérablement l’accès à la Garantie jeunes. Un dispositif d’insertion destiné aux jeunes précaires, qu’Elisabeth Borne promettait déjà de développer en doublant ses bénéficiaires d’ici 2022.