Marché de l'emploi pole emploi

Chômage : augmentation de l’emploi précarisé

, par Chloé Goudenhooft

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a baissé en septembre, selon la Dares. En revanche, Pôle emploi a compté plus de personnes exerçant une activité réduite courte et longue, ce qui tend à indiquer une certaine précarisation de l’emploi.

 

Fin septembre 2015, Pôle emploi comptait 5 727 300 demandeurs d’emploi en catégories A, B et C (inscrits tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi) en France y compris Dom, selon la Dares. La bonne nouvelle, c’est que le nombre d’inscrits en catégorie A (personnes sans aucun emploi) en France métropolitaine a baissé de 0,7 % par rapport à août, soit 23 800 personnes en moins, portant ce nombre à 3 547 800 inscrits. Sur un an, il a toutefois augmenté de 3,1 %.

 

Catégories A, B et C stables

En revanche, le nombre de demandeurs d’emploi en métropole exerçant une activité réduite a augmenté, signe de la précarisation de l’emploi. Le nombre de personnes en catégorie B (activité de 78 heures ou moins) est en hausse de 1,2 %, et celui de personnes en catégorie C (activité de plus de 78 heures dans le mois) de 1,5 %. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche (catégories A, B, C) est quasi stable (+ 1 800) en septembre. Sur un an, il est en hausse de 5,8 %.

 

Augmentation des inscrits en catégorie E

Le nombre d’inscrits en catégorie D (sans emploi et non immédiatement disponibles pour cause de stage, formation, convention de reclassement personnalisé ou maladie) diminue de 3,5 % et celui de la catégorie E (pourvus d’un emploi, en contrat aidé notamment) s’accroît de 0,8 %. Les demandeurs d’emploi de ces catégories ne sont pas tenus de faire des actes positifs de recherche. Ils étaient 688 600 fin septembre.

Avatar

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème