Marché de l'emploi pole emploi

Chômage : augmentation de l’emploi précarisé

, par Chloé Goudenhooft

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A a baissé en septembre, selon la Dares. En revanche, Pôle emploi a compté plus de personnes exerçant une activité réduite courte et longue, ce qui tend à indiquer une certaine précarisation de l’emploi.

 

Fin septembre 2015, Pôle emploi comptait 5 727 300 demandeurs d’emploi en catégories A, B et C (inscrits tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi) en France y compris Dom, selon la Dares. La bonne nouvelle, c’est que le nombre d’inscrits en catégorie A (personnes sans aucun emploi) en France métropolitaine a baissé de 0,7 % par rapport à août, soit 23 800 personnes en moins, portant ce nombre à 3 547 800 inscrits. Sur un an, il a toutefois augmenté de 3,1 %.

 

Catégories A, B et C stables

En revanche, le nombre de demandeurs d’emploi en métropole exerçant une activité réduite a augmenté, signe de la précarisation de l’emploi. Le nombre de personnes en catégorie B (activité de 78 heures ou moins) est en hausse de 1,2 %, et celui de personnes en catégorie C (activité de plus de 78 heures dans le mois) de 1,5 %. Au total, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche (catégories A, B, C) est quasi stable (+ 1 800) en septembre. Sur un an, il est en hausse de 5,8 %.

 

Augmentation des inscrits en catégorie E

Le nombre d’inscrits en catégorie D (sans emploi et non immédiatement disponibles pour cause de stage, formation, convention de reclassement personnalisé ou maladie) diminue de 3,5 % et celui de la catégorie E (pourvus d’un emploi, en contrat aidé notamment) s’accroît de 0,8 %. Les demandeurs d’emploi de ces catégories ne sont pas tenus de faire des actes positifs de recherche. Ils étaient 688 600 fin septembre.

gplus-profile-picture

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème