Marché de l'emploi chomage jeunes

Chômage : le taux le plus haut depuis 1997

, par Julie Tadduni

Au troisième trimestre, le taux de chômage au sens du BIT (Bureau international du travail) a augmenté de 0,2 point par rapport au trimestre précédent, selon l’Insee.

Le taux de chômage au troisième trimestre représente 10,6 % de la population active en France (+ 0,2 point par rapport au deuxième trimestre). Une hausse qui concerne toutes les tranches d’âge mais plus particulièrement les jeunes. C’est le taux le plus important depuis le dernier trimestre 1997.

 

Hausse du sous-emploi

Sur la même période, 6,7 % des personnes en poste sont en situation de sous-emploi, soit une hausse de 0,1 point sur le trimestre, et de 0,3 point sur un an. Cette situation concerne principalement les personnes à temps partiel subit.

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Rebondir


Sur le même thème


Vos réactions (9)

  1. Alsar, le

    1992-1997 : Triste période pour beaucoup de jeunes, y compris diplômés, qui ont du quitter la France pour du travail. Chirac les y encourageait même, c’est tout dire de l’impuissance des gouvernements de l’époque.

    1. mandelkorn, le

      si,on réponds à l’offre, on ne réponds jamais à la demande, dans la démarche qualité

  2. Leo, le

    Tout à fait d’accord avec les propositions de Caminade, en particulier pour palier la passivité européenne face aux GAFA (et les autres…) qui piétinent les législations fiscales locales. Voilà ce que doit faire l’Europe dare dare pour regagner du crédit auprès de ses citoyens ! Défendre des valeurs tout simplement.
    Sur la question de l’emploi, ré-orienter massivement les fonds de la formation vers les chômeurs est aussi une mesure importante car beaucoup en ont plus besoin que les salariés en poste. La formation tout au long de la vie (en poste ou hors poste) pour maintenir l’employabilité sera de plus en plus nécessaire. Les syndicats et le patronat sont-ils capables de faire ces concessions de solidarité et d’efficience sociétale ?

  3. Chrissand, le

    La mondialisation on l’a voulu, on l’a eu, maintenant faut assumer. Dans les achats internationaux des biens de consommation, allez concurrencer des salaires à 40 € / mois + 2 € pour les heures sup …compétitivité…oui, c’est cela… Pour un salarié au smic en france c’est 34 ou 35 à Adis Abeba en Ethiopie, soit un atelier complet…

  4. Vincent Belaïche, le

    Et pour compenser l’allègement des charges sociales sur les entreprises qui font travailler les français, mettre en place une TVA sociale de sorte à taxer les produits fabriqués dans des conditions d’esclavagisme dans des pays non démocratiques.

    Qu’on arrête de nous rabattre les oreilles que la TVA est un impôt injuste, le problème du pouvoir d’achat provient essentiellement de la stagnation des revenus des classes moyennes et ouvrières à cause de la concurrence déloyale d’importations en provenance de pays qui ne respectent ni leur population, ni l’environnement.

    Mais cela, nos dirigeants politiques ne le feront jamais. Seraient-ils corrompus et au service de la finance ?

  5. LE BORGNE Fabrice, le

    Merci Caminade pour votre commentaire. Il provient juste d’une réflexion simple et pleine de bon sens. Et, comme vous le dites, qui sont soutenues par une majorité des français. Quant à votre dernière question, la réponse est plutôt dans qui finance les partis et les hommes politiques en France ? Le réponse transparente et honnête à la question pourra peut-être permettre de faire avancer les choses et prendre les bonnes décisions par rapport à la croissance ininterrompue du chomage.
    FLB81

  6. Chômage : le taux le plus haut depuis 199…, le

    […] Au 3e trimestre, le taux de chômage au sens du BIT a augmenté de 0,2 point par rapport au trimestre précédent.  […]

  7. Caminade, le

    Ce qu’il est possible de faire tout de suite :
    – Alléger de moitié les charges sociales pour les jeunes de -25 ans et les seniors de plus de 55 ans
    – Créer un nouveau CDI qui permette de se séparer du salarié inefficace ou superflu
    – Encourager la création d’entreprise avec une exonération totale des charges sociales en année 1 pour les 5 premiers salariés, et partielle en année 2
    – Coordonner davantage les secteurs économiques : lien recherche-industrie, industrie-sous-traitance, industrie-industrie
    – Alléger l’impôt sur les sociétés à 15% en diminuant le crédit emploi formation et en taxant le CA des entreprises étrangères ne payant pas d’impôts en France (Apple, Google…)
    Une très forte majorité des Français soutiennent ces mesures mais rien ne bouge au niveau politique, curieux non ?

    1. PRIMAULT, le

      En accord sur les grandes lignes mais avec les ajustements suivants :
      Pour pérenniser le système social Français, il faudra donc aller chercher de l’argent « ailleurs » afin de combler le manque à gagner;
      La solution : taxer les flux financiers
      Pour le CDI, il s’agit d’un discours politique. En effet, toutes les dispositions existent déjà pour se séparer « proprement », « légalement » et « équitablement » entre les deux parties d’un salarié.

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires