Marché de l'emploi handicap

Les salariés handicapés ne représentaient que 3,1 % des effectifs des entreprises en 2011

, par Chloé Goudenhooft

Selon une étude de la Dares portant sur l’année 2011, les personnes ayant un handicap ne représentaient que 3,1 % des effectifs des entreprises assujetties à l’obligation d’emploi de salariés handicapés. La loi fixe pourtant un taux minimum de 6 % pour les entreprises de 20 salariés et plus.

Les salariés en situation de handicap étaient toujours en sous effectifs dans les entreprises assujettis à l’OETH (Obligation d’emploi des travailleurs handicapés). Selon une étude de la Dares, ils ne représentaient que 3,1 % des salariés de l’ensemble des établissements de 20 salariés ou plus en équivalent temps plein, alors que la loi impose un quota de 6 %. En valeur absolue, le nombre de travailleurs handicapés alors employés dans les 100 100 établissements concernés était de 370 900. En équivalent temps plein, cela représentait 282 800 bénéficiaires.

Plus de CDI dans les petits établissements
Le nombre de nouveaux bénéficiaires embauchés en 2011 au sein de l’ensemble des établissements
assujettis atteint 42 500 (dont 33 700 embauchés au sein des établissements non couverts par un accord, contre 31 600 en 2010). Ces nouveaux bénéficiaires ont été recrutés autant en CDI qu’en CDD (34 %). La part des nouveaux recrutements en CDI est proportionnellement plus élevée parmi les petits établissements (43 % parmi ceux de 20 à 49 salariés contre 28 % dans ceux d’au moins 200 salariés).

80 % des établissements emploient des salariés handicapés directement
La proportion d’établissements, hors ceux couverts par un accord relatif à l’emploi de personnes handicapées, employant directement au moins un bénéficiaire de l’OETH, est stable par rapport à l’année précédente et se situe à 69 %. En incluant les établissements sous accord ayant employé directement des bénéficiaires, cette proportion atteint 79 %. Elle croît avec la taille des établissements et varie selon les secteurs d’activité. Seuls 7 % des établissements assujettis répondent à leur obligation d’emploi de travailleurs handicapés en versant uniquement une contribution financière à l’Agefiph.

gplus-profile-picture

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires