Marché de l'emploi foule-masques

Les jeunes confiants face à la crise

, par Mathilde Seifert

Étudiants ou jeunes diplômés, leur situation sur le marché du travail est plus qu’impactée par le contexte actuel. Pourtant, une enquête réalisée par JobTeaser a fait état d’un maintien de la confiance pour ces jeunes talents. Au-delà des conséquences négatives que la crise peut avoir, c’est également l’occasion pour ces jeunes de se remettre en question.

D’après cette enquête, en dépit d’une situation marquée par l’absence de visibilité, les jeunes talents et les entreprises maintiennent un certain cap et font face. Plus d’une entreprise sur deux semble confiante à poursuivre son activité en ressources humaines. En ce qui concerne les étudiants, ils sont 45 % à se sentir confiants au vu de la situation actuelle.

“2020 a été une année mouvementée, déstabilisante, isolante parfois… Mais aussi source de nombreuses remises en question et réflexions de fond, notamment chez les étudiants et jeunes diplômés. Cette crise vient les cueillir à un moment charnière de leur vie, et les pousse à s’interroger sur le sens de leur métier, leur place dans la société, et leur avenir. C’est en quelque sorte l’occasion pour eux de se recentrer sur l’essentiel, sur ce qui compte vraiment”, estime Jérémy Lamri, directeur de la Recherche et de l’Innovation chez JobTeaser. Si un tiers des étudiants remettent leur projet en question, 40 % assurent que la crise n’a aucun impact sur leur choix de parcours professionnel.

À lire aussi : Covid-19 : “L’économie et l’emploi restent tenus à bout de bras par l’État”

Plusieurs apprentissages ressortent de cette étude. En premier lieu, malgré un nouveau confinement, les étudiants montrent une capacité à persévérer malgré l’incertitude. Près d’un tiers des étudiants et des jeunes diplômés ont vu leur avenir chamboulé par l’annulation ou le report de leurs offres de stages, d’alternances ou d’emplois. Pourtant, une grande majorité ne s’avoue pas vaincue. Cette confiance est principalement présente chez les étudiants d’école d’ingénieurs, 53 %, mais décline pour les étudiants suivant une formation professionnelle, en écoles de commerce ou encore à l’université. “Ces chiffres montrent qu’ils font face à une économie déjà perturbée, caractérisée par la complexité à trouver un emploi et à du télétravail en masse”, explique JobTeaser.

De nombreuses inquiétudes entrent en ligne de compte pour un certain nombre d’étudiants comme, par exemple, le fait de pouvoir finir leurs études, de ne pas pouvoir les financer, ou encore de ne pas trouver sa voie. Pour un jeune diplômé sur deux, le véritable défi est de trouver une place sur le marché de l’emploi actuel. Ce dernier est en proie à une transformation même sur les profils étant pénuriques avant la crise le reste aujourd’hui. “La guerre des talents ne s’estompe pas sur des profils spécifiques, notamment pour les profils informatiques, commerciaux, ou de marketing”.

Avatar

Mathilde Seifert


Sur le même thème