Marché de l'emploi tribune

Trouver un travail avec un profil junior

, par La Rédaction

Pour espérer être convoqué devant le recruteur, les jeunes candidats à un emploi doivent tout particulièrement soigner leur CV. Thierry Andrieux, fondateur du cabinet de recrutement Humanessence et de KeeWork.com, livre ses conseils afin de réaliser un curriculum vitæ qui sorte du lot.

Quand on est jeune diplômé, les recruteurs doivent miser sur votre potentiel car vous n’avez pas d’expérience. Tout le monde est passé par là mais faut-il encore vous laisser la chance de démontrer vos qualités. Aussi, il n’est pas évident de rédiger un CV aux prémices de sa carrière. Aujourd’hui, les recruteurs ne sont pas plus tolérants avec les profils juniors que les profils plus expérimentés. Il s’agit de votre carte de visite professionnelle qui doit être vérifiée et revérifiée pour éviter des erreurs impardonnables (fautes d’orthographe, problème de mise en page..). Pensez simplicité et efficacité plus que remplissage. En général, votre curriculum vitae se compose de 4-5 parties : votre état civil pour l’en-tête, votre formation, vos compétences linguistiques et informatiques, vos expériences professionnelles et en pied de page vos loisirs ou hobbies.

Quelques conseils à respecter :
 
Sur le fond :
Un critère qui reviendra à chaque instant : ne mentez pas ou ne vous survendez pas ! Même si le marché de l’emploi est difficile, la déception du recruteur en cas de rencontre sera plus grande lors de la découverte du subterfuge.
Mettez en avant les langues étrangères maîtrisées : nous vivons à l’heure de la mondialisation aussi il faut être en ligne avec son marché.
Ne laissez pas le doute dans la tête des recruteurs : précisez la nature de votre diplôme et s’il est validé ou non.
Ajoutez vos qualités personnelles : soyez honnête sans tomber dans la banalité.
Ajoutez vos jobs d’été, d’étudiants et stages : cela prouve votre engagement, votre dynamisme et précisez que vous avez acquis certaines compétences lors de ces expériences.
N’hésitez pas à ajouter dans vos hobbies, votre participation à la gestion ou à l’organisation d’une association : cela donne une indication sur votre personnalité, un élément d’autant plus apprécié dans les pays anglo-saxons.
 
Sur la forme :
Ne pas oublier les références de l’offre d’emploi à laquelle vous postulez.
Évitez de mettre une photo : trop subjectif et potentiellement discriminant.
Il est préjudiciable parfois d’avoir un mail personnel décalé ou limite pour sa recherche d’emploi (exemple : beaugossedu92@gmail.com, captainflamme@hotmail.com) restez simple nom.prénom@xxxx.com
Si vous êtes mobile, n’oubliez pas de préciser vos pieds à terre pour inciter le recruteur à vous rencontrer.
Aérez le plus possible votre CV et évitez les pavés illisibles ou trop chargés.
Un format d’une seule page convient pour des profils juniors : s’il y a trop d’éléments à préciser vous pourrez les développer lors de l’entretien.
 
En conclusion, il faut rester simple, sincère et avoir un CV en ligne avec ce que vous êtes. Vous pourrez toujours vous vendre lors de l’entretien et voir si le feeling opère avec le recruteur ! Si vous êtes retenu pour un entretien, ne commettez pas certaines erreurs qui peuvent vous éliminer d’office : un retard (justifié ou non) sans prévenir votre interlocuteur(trice), une attitude désinvolte, un manque d’empathie et de motivation…
N’oubliez pas d’éteindre votre téléphone portable dès l’entrée dans les locaux de votre rendez-vous et soignez votre présentation.
 

Avatar

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires