Marché de l'emploi Format WEB (31)

Un meilleur avenir pour les collaborateurs en situation de handicap ?

, par La Rédaction

Tribune – Avec toutes les initiatives mises en place, notamment cette semaine pour l’emploi des personnes handicapées, de plus en plus d’entreprises sont désormais sensibilisées à la question du handicap. En revanche les regards, les comportements des collaborateurs tardent à changer. Par Thierry Boukhari, directeur délégué chez Gifi et directeur général délégué chez Tati.

 

Certaines entreprises se retrouvent confrontées à des collaborateurs mis à l’écart, des démissions ou des dépressions. Dans ce contexte, les grandes entreprises ont l’obligation de créer une passerelle entre les collaborateurs, instaurer une pédagogie, engendrer du lien pour faire sauter les idées préconçues. L’idée est alors de réfléchir sur la place de l’humain et la gestion des différences au sein de l’entreprise.

 

Peur de la différence

Le handicap le plus redoutable en entreprise est de loin la peur de la différence. Les entreprises ne doivent pas stigmatiser le sujet entre valides et invalides puisque l’entreprise est avant tout un lieu de compétences qui unit ses équipes dans une philosophie d’action que l’on nomme culture d’entreprise. Au nom de sa culture, l’entreprise est censée être inclusive et favoriser l’intégration de toutes les différences qui s’inscrivent dans le respect de sa culture.

 

Impliquer les collaborateurs

En tant que dirigeant d’un grand groupe de distribution qui porte dans son ADN l’égalité totale des chances, j’ai mesuré depuis longtemps, combien la culture est un levier formidable de posture. Pour une bonne intégration des travailleurs handicapés en entreprise, il faut impliquer les collaborateurs sur le terrain. La pédagogie passe par l’expérience. On peut voir, par exemple, des initiatives comme l’organisation de journées où un collaborateur travaille avec un salarié en situation de handicap sur les missions habituelles de chacun. Il s’agit d’actions intégratives qui permettent au collaborateur de découvrir le handicap et les compétences que son collègue apporte à l’entreprise. Ainsi, la différence est perçue comme une richesse et comme un atout pour la performance de l’entreprise.

 

Valoriser ses ressources humaines

Multiplier les occasions d’échanges et de rencontres entre collaborateurs et collaborateurs handicapés est la clé de la sensibilisation afin de se défaire des préjugés. Pour l’entreprise, cela permet de valoriser ses ressources humaines en les impliquant et les responsabilisant, de s’ouvrir à la diversité et au handicap en particulier et de communiquer sur ses valeurs sociales. Attirer des talents uniques, promouvoir la diversité de ses équipes, permettre au collaborateur en situation de handicap de se sentir épanoui, confiant et en capacité de cultiver au mieux ses compétences sont de véritables enjeux de performance pour l’entreprise.

 

Des questions toujours en suspend

C’est l’heure des questions essentielles : Quelles sont les pratiques managériales à mettre en œuvre ? Quels programmes adaptés ? Comment parler du handicap sans faire de la discrimination au travail ? Tous les discours sont connus depuis longtemps mais dans un monde de plus en plus ouvert, la question de la place des travailleurs handicapés reste intacte, jusqu’au jour où l’on comprendra tous que ce n’est plus une question ! Question de culture.

La Rédaction


Sur le même thème