Marché de l'emploi Dans les transports, l'intérim enregistre une bonne progression avec une croissance de 11,7 %.

Dans les transports, l'intérim enregistre une bonne progression avec une croissance de 11,7 %.

Intérim : toujours en croissance mais à un rythme ralenti

, par Innocentia Agbe

L’intérim est un bon indicateur de l’état du marché du travail. Quand il augmente, on peut espérer que cette tendance s’appliquera ensuite aux autres types de contrats. Les derniers chiffres de Prism’emploi montrent que les signaux de reprise sont pour l’instant encore à considérer avec prudence. En janvier, la croissance de l’intérim a été positive (5,6 %) mais moins que le mois de décembre 2015 (9,7 %).

 

En matière d’intérim, certains secteurs, à l’instar des transports, montrent des signes de reprise plus importants que d’autres.

 

Le BTP un peu à la traîne

En janvier, l’industrie a connu une évolution moins favorable en janvier 2016 par rapport à décembre 2015 (4,4 % contre 9,5 %). C’est aussi le cas du BTP, même s’il est toujours en croissance (3,1 % contre 6,8 %). En revanche avec une progression de l’ordre de 6 %, les secteurs du commerce et des services restent dynamiques.

 

Bon présage pour les transports

La bonne surprise vient des transports avec une croissance qui a atteint 11,7 %. “Ce secteur est traditionnellement révélateur de l’évolution des échanges marchands”, rappelle Prism’emploi. Une reprise qui reste à confirmer au cours de l’année.

 

Les Pays-de-la-Loire au top

Du point de vue géographique, la majorité des territoires ont connu une hausse des effectifs d’intérimaires, et en particulier les Pays-de-la-Loire (17,2 %) et l’Île-de-France (12,5 %). En revanche, ils ont reculé en Languedoc-Roussilon-Midi-Pyrénées (- 1,2 %) et Normandie (- 4 %).

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème