Marché de l'emploi pole emploi

Difficultés de recrutement : pour aider les entreprises, Pôle emploi augmente ses effectifs

, par Fabien Soyez

Les organisations ont de plus en plus de difficultés à recruter – un projet d’embauche sur deux est jugé difficile par ces dernières. Pour les aider, Pôle emploi va augmenter ses effectifs de conseillers dédiés aux entreprises de 25 %.

 

Selon les statistiques du ministère du Travail, alors que les créations d’emploi s’accélèrent (1) et que le taux de chômage baisse (2), le nombre de “postes à pourvoir” (3) dans les entreprises augmente. Ainsi, le taux d’emploi vacants dans les entreprises de plus de 10 salariés, actuellement de 1,4 %, a doublé en dix ans. Au deuxième trimestre, 202 972 postes restaient ainsi non pourvus, soit deux fois plus qu’en 2008.

Dans le même temps, les entreprises (en particulier les PME) sont de plus en plus confrontées à des problèmes de recrutement : en 2017, selon Pôle emploi, entre 200 000 et 330 000 embauches ont ainsi été abandonnées faute de candidats adéquats (dont 55 % en CDI ou CDD de plus de 6 mois). Selon les entreprises, actuellement, un projet de recrutement sur deux serait “difficile”, en raison du nombre insuffisant de candidatures (à cause d’un déficit d’image du secteur, notamment), ou parce que celles-ci ne correspondent pas aux profils recherchés (manque d’expérience ou de compétences).

 

5 300 conseillers dédiés aux entreprises d’ici janvier 2020

Afin d’aider les entreprises à surmonter ces difficultés de recrutement, et donc de réduire plus rapidement le taux de chômage, le gouvernement mise sur une meilleure formation des demandeurs d’emploi (il a investi 15 milliards d’euros), mais a aussi poussé Pôle emploi à accroître ses effectifs.

L’institution devrait ainsi augmenter de 25 % son nombre de conseillers dédiés aux entreprises (4) – pour les porter à 5 300 d’ici au 1er janvier 2020, selon Les Echos.

Afin de mener à bien cette campagne de recrutement massive, Pôle emploi prévoit dans l’immédiat (d’ici fin 2019) d’affecter en interne un millier de conseillers au suivi des entreprises, puis de les remplacer progressivement par des personnes recrutées à l’extérieur – une grande partie en CDD.

 

 

 

(1) Les créations d’emploi salarié ont nettement augmenté entre janvier et mars 2019, avec près de 95 000 nouveaux postes – soit une hausse de 0,4 %. Selon l’Insee, 62 000 postes (privés) de plus devraient être créés au deuxième trimestre.

(2) Le taux de chômage a atteint 8,5 % en France sur le deuxième trimestre, et est au plus bas depuis 2009. Selon les données du “Programme de stabilité” du gouvernement pour l’année prochaine, il est attendu à 8,3 % au quatrième trimestre 2020.

(3) Ce terme correspond au “taux d’emplois vacants” dans une entreprise. Ce taux est calculé en rapportant le nombre d’emplois vacants avec la somme des emplois occupés ou vacants.

(4) Dans le cadre de la réforme de l’assurance chômage, Pôle emploi doit aider étroitement et sur le plan pratique une entreprise dès lors qu’une offre reste sans réponse plus de 30 jours après son dépôt.

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires