Actualités Les actifs changeant de voie sont assez jeunes et souvent féminins - Shutterstock

Les actifs changeant de voie sont assez jeunes et souvent féminins - Shutterstock

Transition professionnelle : plus d’un actif sur quatre concerné l’année dernière

, par Pierre Tourtois

L’Observatoire des Trajectoires Professionnelles revient sur les profils des Français qui ont changé de métier ou repris une activité lors des douze derniers mois.

D’après cette étude menée par Adecco et l’École IGS-RH, qui porte sur 1001 personnes, 26,2 % des actifs ont changé de voie lors de la dernière année. Deux tendances fortes se dégagent : 55 % des individus concernés par cette transition sont des femmes. Et plus on est jeune, plus la tendance à la mobilité est importante.

Les actifs “mobiles” sont peu diplômés… Ou très diplômés

Deux catégories semblent particulièrement concernées par ces changements de trajectoires. D’une part, les personnes dont le niveau d’éducation correspond globalement au niveau collège et, d’autre part, les Bac+3 et plus.

Si l’étude dégage six profils récurrents, trois sont prégnants. Les “polymorphes” -un profil assez diplômé mais peu épanoui au travail, 8,9 % de la population active- jouissent d’une bonne employabilité. Mais leur rapport au travail est en souffrance, pour des raisons de burn out, de bore out, de frustration…

Un équilibre vie privée vie professionnelle dur à trouver

Les mobiles (8,8 %), à l’inverse, sont plutôt satisfaits de leur situation en dépit d’une précarisation assez marquée, entre CDD, intérim et cumul de plusieurs jobs. Ici, le profil est plutôt féminin et jeune.

Enfin, les re-actifs (5,1 %) ont repris, comme leur nom l’indique, une activité après une période en retrait, suite à un arrêt maladie ou un congé parental. Ayant du mal à trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie privée, il s’agit plutôt de femmes (64 %) et de jeunes entre 18 et 39 ans (60 %).

Pierre Tourtois


Sur le même thème