Conduite du changement shutterstock_1532785715

Crise sanitaire : 32 % des salariés ont changé leur mode de transport

, par Mathilde Seifert

Le monde du travail est en pleine mutation, et la mobilité des salariés évolue également. Si les transports en commun étaient le mode de déplacement le plus utilisé avant la crise, la tendance s’est inversée au profit de solutions éco-responsables.

Face à la crise sanitaire actuelle et selon l’étude Worklife, un salarié des grandes agglomérations sur trois a changé son mode de transport pour son trajet domicile-travail face à la crise Covid-19. L’utilisation de la voiture n’est pas délaissée. En revanche, les transports en commun, eux, le sont fortement. Le télétravail a un impact indéniable sur la fréquence et le choix des modes de transports. Selon l’étude, un peu moins de la moitié des salariés des grandes agglomérations, 44,7 %, vont télétravailler plus d’un jour par semaine. L’utilisation des transports en commun diminue et certains vont même jusqu’à arrêter totalement de prendre le bus ou le métro. Parmi eux, plus d’une personne sur deux a tendance à se déplacer de manière éco-responsable, en privilégiant le vélo par exemple (29,6 %).

À lire aussi : Maladies professionnelles : tout savoir de vos droits

Aussi, ces nouvelles habitudes devraient perdurer dans le temps avec la mise en place, dans certaines entreprises, d’un forfait mobilité durable. Pourtant, une majorité des sondés n’ont jamais entendu parler de ce dispositif. Pour preuve, près de 40 % des répondants ayant changé de mode de transport pendant la crise explique utiliser à présent la voiture pour leur trajet domicile-travail, à défaut de solutions alternatives. Ce Forfait Mobilités Durables (FMD) fonctionne sur le même principe que le remboursement des titres de transports habituel. L’entreprise peut donc être exonérée de cotisations jusqu’à 400 euros par an et par salarié.

Avatar

Mathilde Seifert


Sur le même thème