Conseil en recherche d'emploi podcast

Recherche d’emploi et développement personnel : Podcast, une bulle de motivation

, par Nicolas Monier

Alors que le développement personnel amorce doucement son tournant numérique, le podcast semble le plus adapté pour se concentrer sur soi. Le moment de lâcher prise ?

 
Si avec l’avènement du digital, les choses ont tendance à s’accélérer et à se dématérialiser, elles peuvent aussi prendre une tournure tout à fait différente. Le numérique ayant horreur du vide, le secteur du développement personnel ne pouvait laisser éternellement la place vacante. Avec le podcast, il est désormais possible de se concentrer sur soi, au travers de fichiers le plus souvent audio, disponibles sur des plates-formes comme iTunes, Soundcloud ou encore Spotify. Les intitulés, séduisants, ont vocation à faire sens pour le futur auditeur : “5 étapes pour prendre du recul sur les situations difficiles”, “Atteindre plus facilement ses objectifs” ou bien encore “Augmenter et gérer son niveau d’énergie au quotidien”. La liste est longue !

“Pour moi les podcasts de développement personnel à visée professionnelle sont ceux qui abordent les thèmes de l’efficacité, de la performance, de la productivité ou bien encore de la gestion des émotions et du stress”, explique Florent Fusier, enseignant en PNL (Programmation neuro-linguistique) et auteur du blog Pilote ta vie. Et ce dernier d’ajouter : “Le monde professionnel a bien évidemment besoin de développement personnel. Le terme personnel fait simplement référence, à mes yeux, au fait de travailler sur soi. Ce qui me paraît totalement adapté et nécessaire dans le monde professionnel d’aujourd’hui.”

 

Un rythme d’écoute adapté à chacun

“Mon objectif est qu’en 1 heure d’écoute, mon auditoire apprenne un maximum de choses de mon invité via son expérience et ses conseils. C’est un peu comme d’avoir un mentor à distance !”, note Pauline Laigneau créatrice du podcast Le Gratin. Ce dernier se veut pensé comme “une conversation sur le succès” autour d’invités inspirants. Récemment Augustin Paluel-Marmont, cofondateur de Michel & Augustin ou bien le lieutenant colonel Marc Scheffler, pilote sur Mirage 2000 dans l’armée de l’air.

Bien évidemment, la question du rythme d’écoute des podcasts doit se poser. Pour résumer, il faut privilégier tous les moments où son cerveau n’est pas utilisé à 100 %. “Quand vous êtes dans le métro ou bien en train de cuisiner, de dessiner, de repasser ou en faisant du sport. En somme, toute activité qui nécessite de faire quelque chose mais de façon un peu automatique. Alors et seulement alors, vous pourrez en profiter pour écouter en même temps et avec plaisir un podcast !”, poursuit Pauline Laigneau.

 

Une méthode complémentaire

Le podcast n’est néanmoins pas une réponse à tout. Il convient de rendre à César ce qui est à César. Et prendre cette méthode pour ce qu’elle est : un éclairage, une prise de conscience, une réflexion souvent et parfois une remise en question. “C’est un plus ! Mais le podcast ne remplace pas un accompagnement avec un coach. Bien qu’en certaines occasions, il puisse donner des clés d’auto-coaching. Comment se gérer soi-même dans des situations précises”, ajoute Florent Fusier. Même constat pour Pauline Laigneau : “Le podcast n’est pas un remède à tout. Il permet de se poser des questions, d’apprendre des autres mais il ne remplace en rien un accompagnement professionnel ou psychologique en cas de besoin.”

 

A LIRE AUSSI : 

Les 6 meilleurs podcasts pour changer de vie professionnelle

 
 

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires