Conseil en recherche d'emploi jeuneembauche

Comment rédiger un bon CV ?

, par La Rédaction

Vous souhaitez vous lancer dans l'écriture d'un CV, mais vous ne savez pas tout à fait comment vous y prendre… Pourtant, c'est une étape primordiale dans le processus de la recherche d'emploi. Il ne faut donc pas la négliger…

 

C'est vrai, trop de directeurs des ressources humaines reçoivent des CV mal fichus ! Résultat : beaucoup d'entre eux finissent rapidement dans les corbeilles à papier. La première leçon à retenir quant au CV, c'est son objectif. Votre CV a pour principale vocation de vous mettre en valeur. Alors autant le soigner au maximum !

 

Quel CV choisir ?

 

Choisir telle ou telle sorte de CV répond à une approche stratégique. En effet, certaines formules sont plus à même de vous mettre en relief en faisant paraître vos points faibles beaucoup moins importants. Sur ce point, à niveaux égaux, trois candidatures n'ont pas du tout les mêmes chances. Ainsi vous pouvez opter pour :

Le CV antichronologique : C'est le plus couramment utilisé car il répond bien à la poursuite d'une carrière dans la même voie. Vous mettrez en tête votre métier, puis vous décrirez votre dernier poste, et continuerez ainsi de suite en reculant dans le temps. Si certaines expériences anciennes vous semblent importantes et que vous avez peur que le lecteur n'aille pas jusque-là, faites apparaître quelques mots en gras (et faites-y référence dans votre lettre de motivation). Enfin, sachez que ce CV est particulièrement adapté à la mise en valeur d'une progression.

Le CV par domaines de compétences : Également appelé CV thématique, le CV par domaines de compétence est idéal si vous avez eu un parcours chaotique, si le nombre de postes que vous avez occupé dépasse celui de vos doigts, ou encore si vous souhaitez changer de métier. À pratiquer exclusivement si vous possédez plusieurs cordes à votre arc, car vous pourrez facilement l'adapter au poste auquel vous prétendez. Il s'ouvre par une courte description de votre savoir-faire, en quelques lignes très claires. Prévoyez un résumé chronologique de vos expériences.

Le CV chronologique : Dans ce type de CV, l'emploi de début de carrière est présenté en premier, et la progression suit, comme son nom l'indique, la marche du temps. Il possède l'avantage d'être clair et simple. Toutefois, il est relativement démodé et peut s'avérer désagréable à lire dans le cas où le recruteur serait pressé. De plus, il met en valeur les trous qu'il faudra justifier avec d'autant plus de soin et de précaution. En revanche, il est idéal pour ceux ayant fait une longue carrière dans la même entreprise. Un paragraphe détaillé par poste fera apparaître la progression.

 

Travaillez votre CV !

 

Une fois le CV choisi, il vous suffit de le travailler rigoureusement. Et même les petits détails sont à soigner ! Comme la phrase d'introduction par exemple…  Car si le CV s'apparente à une vitrine, l'accroche en est l'enseigne. Elle permet au recruteur de savoir immédiatement à quoi s'en tenir. Soyez donc très clair ! Si vous avez envie de changer de métier, de branche ou de fonction, dites-le. Toutefois, prenez garde à ne pas dépasser trois ou quatre lignes. De même, si vous répondez à une petite annonce, sachez vous adapter à la demande. Ainsi, si l'annonce précise que les débutants seront formés, mettez en avant votre ancienneté dans la profession, ce qui évitera à la société cette prise en charge. Dans un CV, évitez tout particulièrement les flatteries comme "intégrer votre entreprise leader du secteur". Il en est de même pour les formules passe-partout ("mettre mes compétences pour servir votre entreprise") ou les pseudo-slogans publicitaires du type : "nous pouvons faire du chemin ensemble". À vous de choisir mais d'être un peu plus original.

 

Et l'état civil ?

 

En ce qui concerne l'état civil, sachez que quatre mentions sont obligatoires : vos prénoms et nom, votre adresse, votre âge et votre numéro de téléphone personnel. Ne soyez-pas trop scolaire ! Il est par exemple totalement inutile de préciser avant ces informations "État civil", "Âge"…

L'en-tête : Débutez par votre prénom et si votre nom de famille peut être confondu avec votre prénom, écrivez-le en majuscules. Les mentions "monsieur" ou "madame" sont inutiles. Par contre, juste en dessous de vos prénoms et nom, vous pouvez placer l'adresse, complète et sans abréviations.

Le téléphone : Il est bien sûr indispensable. Comment entrer en contact avec vous si jamais vous oubliez de le préciser ou s'il est erroné ? Par ailleurs, si vous possédez un répondeur, précisez-le entre parenthèses. Pensez également à indiquer votre numéro de portable. Il est en effet primordial de montrer que vous êtes facilement joignable. Même chose pour votre adresse e-mail.

L'âge : Certains recruteurs écartent d'emblée les CV ne comportant pas cette précision. En omettant cette information, vous donnez tout simplement l'impression d'être une personne qui n'assume pas son âge, voire qui est mal dans sa peau ! Évitez la date de naissance qui obligera votre interlocuteur à se lancer dans un calcul mental alors qu'il n'en a pas forcément le temps. Quant à la situation familiale, vous n'êtes pas obligé de la mettre. Mais si vous décidez l'inverse, ne mettez pas que vous êtes pacsé ou que vous vivez en concubinage; "vie maritale" ou "marié" suffisent amplement. Vous pourrez expliquer votre situation plus précisément lors de votre entretien de recrutement. Mais avant d'atteindre cette nouvelle étape, il est nécessaire de continuer à peaufiner votre CV !

 

L'expérience professionnelle

 

Oui, c'est en fonction du poste visé et de vos points forts que vous rédigerez cette rubrique. Sauf si vous êtes très jeune, il n'est pas question de mettre par exemple votre petite expérience dans un fast food lorsque vous aviez 16 ou 17 ans ! Sélectionnez les informations en mettant de côté les détails. N'omettez pas par contre vos différents stages : ils font intégralement partie de votre parcours professionnel. Si vous avez connu des périodes de chômage et qu'elles n'excèdent pas un an, vous pourrez les masquer en indiquant uniquement les années. En revanche, si le trou correspond à un projet personnel ou pour élever vos enfants, ne le dissimulez pas : il y a peut-être chez vous un trait de caractère particulier qui pourra intéresser un employeur ! De même, si vous avez évolué au sein d'une entreprise, donnez les dates auxquelles vous avez pris vos nouvelles fonctions. Votre progression apparaîtra ainsi nettement. Si vous avez choisi le CV par domaines de compétences, n'oubliez pas de préciser la durée des missions ayant permis d'acquérir ou d'actualiser telle compétence. Par rapport à vos employeurs, donnez leurs noms et leur localisation. L'adresse est inutile. Bannissez les sigles, sauf si vous avez par exemple travaillé à la RATP. Si l'entreprise n'est pas très connue, vous pouvez aussi indiquer le nombre de salariés, son activité et sa position sur le marché. Attention quand même de ne pas tomber dans l'excès : c'est vous que vous vendez ! Soyez précis sur vos fonctions ainsi que sur vos missions sans être excessivement bavard. Donnez l'intitulé du poste occupé, votre fonction et vos réalisations en deux ou trois lignes. Utilisez de préférence un style télégraphique avec des verbes d'action, plus percutants. Oubliez le jargon professionnel car votre CV doit être lisible par un recruteur non spécialisé.

À présent, vous savez tout ou presque sur la bonne rédaction d'un CV. N'oubliez pas qu'un CV se rédige, se travaille et se peaufine tout au long d'une carrière professionnelle.

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires