Conseil en recherche d'emploi CV

Refaire son CV de A à Z

, par Fabien Soyez

Et si vous profitiez de l’été pour refaire votre CV ? Cette tâche peut vous sembler difficile, mais voici quelques conseils pour le refondre au mieux.

 

Que vous ayez été licencié ou que vous tentiez une reconversion, vous voilà conduit à remettre votre CV à jour. Pour commencer, efforcez-vous d’abord de le faire coller à l’offre à laquelle vous postulez. « Il ne s’agit pas d’une fiche signalétique, mais d’une plaquette publicitaire adaptée à celui qui la reçoit. Trop de personnes font leurs CV pour eux-mêmes, sans qu’ils correspondent aux besoins en face », analyse Christel de Foucault, coach en recherche d’emploi.

 

Adaptez votre CV

 

Adapter son CV commence par lui trouver un bon titre. Il doit être le même que celui de l’annonce, ou correspondre au poste recherché. « On voit encore trop de CV dont le titre est le prénom et le nom de la personne, ou qui n’en ont pas du tout. Or, un recruteur mettra de côté un CV qui aura l’air, au premier regard, de ne pas être adapté à la demande. C’est d’autant plus vrai face à des bots qui fonctionnent par mots-clés », explique Christel de Foucault.

Votre carrière ayant évolué, réfléchissez ensuite à ce que vous mettrez en valeur. « Avant, on faisait l’erreur d’ajouter des expériences au fur et à mesure. L’idée, c’est plutôt de minimiser les premières expériences, et de maximiser les dernières », indique la coach. Certaines de vos anciennes expériences peuvent toutefois présenter un intérêt pour le poste visé : ne gardez que ce qui a un rapport avec ce pour quoi vous postulez.

 

Enlevez les informations personnelles

Si vous reprenez un ancien CV plutôt que de partir d’une page blanche, retirez les informations personnelles que vous y aviez peut-être glissé autrefois. Situation maritale, date de naissance, âge : « ces données n’ont plus rien à faire dans un curriculum vitae, à une époque où l’on lutte contre les discriminations », note Christel de Foucault. Ne gardez que quelques informations véritablement utiles : votre prénom, votre nom, votre numéro de téléphone, votre adresse e-mail, et éventuellement votre adresse LinkedIn. Si certains vont jusqu’à envoyer des CV sans photo, sachez qu’en utiliser une multipliera par 7 votre chance d’être vu par un recruteur.

 

Un CV lisible plutôt que beau

Faire un beau CV importe peu : ce qui compte, c’est sa lisibilité. Même si utiliser un curriculum vitae original peut être un moyen d’attirer l’oeil du recruteur, mieux vaut faire en sorte qu’il soit le plus lisible possible. Évitez les polices d’écriture fantaisistes, et privilégiez la sobriété. Attention aux logos et aux icônes : « ce sont des détails qui vont accrocher l’attention, mais aussi la détourner de ce qui est essentiel… En outre, ces éléments visuels perturbent les logiciels de sélection automatique de candidatures, programmés en fonction de mots-clés », observe Christel de Foucault. N’utilisez pas non plus trop de couleurs dans votre CV, quitte à le concevoir uniquement en noir et blanc.

Sachez qu’un recruteur ne passe désormais plus que 7 secondes sur un CV : le vôtre doit être clair, mais assez intéressant pour déboucher sur un entretien. Un bon curriculum vitae ne doit donc comporter que ce qui est essentiel, mais cela doit être visible en un simple coup d’oeil.

 

Mettez l’expérience en avant

Quand vous étiez débutant, vous aviez sans doute consacré tout un pavé à votre formation. Désormais, l’expérience prime : en conséquence, réduisez au maximum la partie dédiée à vos études, quitte à simplement inscrire vos diplômes et votre dernière école, et mettez en avant tout ce que vous avez appris lors de votre parcours professionnel. Vous pouvez choisir de présenter cela par rubriques, sans chronologie, ou par compétences.

« Si vous changez de métier, pensez aussi à décrire les compétences acquises lors de vos possibles formations de reconversion, ainsi que lors de vos précédentes expériences, même s’il n’y a pas de rapport direct avec ce que vous visez », glisse Christel de Foucault. En outre, les soft skills sont de plus en plus recherchées par les recruteurs. N’hésitez pas à les mettre en avant dans votre CV mis à jour.

Mais attention à ne pas vous contenter de lister vos savoir-être : indiquer que vous savez travailler en équipe n’a pas grand intérêt, si vous ne donnez pas d’exemples concrets. Si vous tenez, enfin, à présenter une rubrique « centres d’intérêts », veuillez à mettre en avant ce qui peut constituer un soft skill – la pratique d’un sport en compétition peut par exemple signifier que vous résistez à la pression. « Mais inscrire ‘marche à pied, lecture, cinéma’, ce n’est vraiment pas la peine », conclut Christel de Foucault.

 
 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Vos réactions (3)

  1. tamboura alfousseni, le

    top

  2. Emmanuel KONE, le

    Comment un etudiant qui n’a aucune expérience professionnelle peut attirer l’attention des recruteurs ?

    1. G. AUGUSTE, le

      Bonjour,
      Sans expérience professionnelle, il lui est recommandé d’introduire une rubrique DOMAINES DE COMPETENCE qui précisera ce que justement il est capable de faire dans l’environnement de l’entreprise. Il faudra bien choisir ses mots avec des verbes d’action….

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires