Conseil en recherche d'emploi discours

Améliorer son discours en entretien

, par Innocentia Agbe

Savoir se présenter et dérouler son parcours de façon cohérente en fonction de l’annonce d’emploi lors de l’entretien d’embauche sont des atouts indéniables. Voici cinq étapes pour y parvenir*.

1 Se renseigner sur l’entreprise
Pour bien adapter votre discours aux besoins de l’entreprise lors de votre entretien d’embauche, la première étape est de chercher plus d’informations sur cette structure. “Il faut se renseigner sur la gamme de produits, l’histoire de l’entreprise, ses principales valeurs, les projets de développement, les concurrents”, cite par exemple Guillaume Serres, coach pour www.entretien-­d-embauche.fr. La plupart des sociétés ont des sites Internet bien détaillés. Sinon, vous pouvez aussi effectuer une recherche sur Google. Si vraiment rien ne se dégage de ces deux sources, décortiquez bien l’annonce d’emploi où vous trouverez certainement des éléments. Guillaume Serres recommande même de se renseigner sur la personne qui doit vous faire passer votre entretien, via les réseaux sociaux professionnels notamment. “Cela peut permettre de déceler des points communs”, détaille-t-il. Et ainsi vous pourrez, par exemple, vous préparer à des questions plus précises comme le nom des personnes avec lesquelles vous avez travaillé si vous avez fréquenté la même entreprise.

2 Identifier les attentes du recruteur
Après vous être renseigné sur l’entreprise, il faut que vous compreniez bien les attentes du recruteur à travers l’annonce. Pour cela, il faut lire attentivement les missions qui vous seront confiées et le profil demandé. “Dans une annonce, vous avez d’une part le savoir-faire attendu et d’autre part le savoir-être requis. Ce dernier est souvent détaillé dans la partie ‘profil’ où il peut par exemple être marqué ‘esprit d’équipe’, explique Guillaume Serres. À partir de ces éléments, le candidat peut commencer à structurer le fond de son discours et à noter les sujets qu’il ne doit pas oublier d’aborder”, poursuit-il.

3 Travailler la forme
Vous pouvez maintenant mettre votre discours en forme. Pour cela, il faut créer un lien entre les deux premières étapes, c’est-à-dire les informations recueillies sur l’entreprise ainsi que les attentes du recruteur, et vos expériences. Prenez des notes si cela vous aide à mieux retenir, notamment les dates. Pour chaque expérience, notez les compétences que vous pouvez mettre en avant. “Il faut bien préparer le plan de sa présentation”, insiste Guillaume Serres. En effet, l’une des premières choses que vous demandera le recruteur sera sûrement de vous présenter. Puis, vous pouvez aussi vous entraîner en rédigeant les réponses aux questions souvent posées en entretien comme “quels sont vos points forts ?”, “quels sont vos axes d’amélioration ?”, “pourquoi avez-vous quitté votre précédente entreprise ?”.

4 S’entraîner… à l’oral
Le mieux est de vous entraîner à l’oral face à quelqu’un mais si vous n’en avez pas la possibilité, n’hésitez pas à le faire seul, devant un miroir par exemple. Mais attention, Guillaume Serres met en garde contre un travers dans lequel certains candidats ont tendance à tomber. “L’entretien n’est pas un monologue. Il faut l’aborder comme un échange.”

5 Bien préparer sa tenue
Cette cinquième étape peut paraître superficielle. Pourtant, pour que votre interlocuteur se concentre sur votre discours, il ne faut pas qu’il soit parasité par d’autres détails… comme une tenue qu’il ne jugerait pas adéquate. “Il faut éviter les couleurs et looks fantaisistes”, conseille Guillaume Serres. Il admet tout de même qu’il peut y avoir des exceptions, par exemple dans les métiers artistiques.

 

*Article publié dans le numéro 223 du magazine Rebondir.

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires