Conseil en recherche d'emploi entretien-test-personnalite

En entretien : Mettez vos réalisations en valeur !

, par Fabien Soyez

Savoir décrire ses expériences est tout aussi essentiel en entretien que décliner ses compétences. Mais pour attirer l’attention d’un recruteur, encore faut-il les illustrer de façon concrète.

Lors d’un entretien, “démontrer” ses compétences est un plus. “Si l’on vous demande si vous êtes réactif, il est plus utile de l’illustrer par un exemple concret qu’en alignant des poncifs”, soutient Yves Gautier, coach emploi.

Pour mettre ses expériences en avant, une technique existe : laméthode CAR” (contexte-action-résultat). L’idée est de situer la situation de départ, d’expliquer les actions réalisées, et de présenter les résultats (tangibles). Yves Gautier conseille à tout candidat de repérer les réalisations dont il est le plus fier. “Vous devrez déterminer dans quelle mesure votre engagement et vos actions ont modifié quelque chose à la situation de départ, puis les expliciter à la manière d’une histoire racontée”, décrit-il.

Évitez ce qui peut sembler trop anecdotique ou abstrait. “Quand on vous demande un exemple, il doit porter sur l’argent (j’ai permis à l’entreprise d’économiser…), le temps (j’ai simplifié une procédure), ou un avantage stratégique (j’ai poussé pour qu’on s’ouvre au Web, ce qui s’est traduit par un meilleur chiffre d’affaires)”, explique Yves Gautier. Selon lui, donner des chiffres sera le “petit détail en plus” qui permettra de les rendre plus crédibles.

 

Une prestation scénarisée et vivante

Afin d’éviter que sa prestation soit trop “plate”, le candidat devra faire un effort pour la rendre vivante. “Il n’est pas question de faire du théâtre, mais de scénariser votre exemple. Cela permet au recruteur de vous voir, mentalement, en action. Ainsi, vous le pousserez à se souvenir de vous, et à adhérer à votre discours”, note Yves Gautier.

Yves Gautier recommande de préparer 5 à 10 exemples de réalisations, “toujours prêts à être sortis en fonction de ce que vous demande le recruteur, à la façon d’un juke box”. Par exemple, la simplification d’un process, ou un gros contrat décroché. Les plus jeunes auront peu d’exemples à citer. Ils ne devront donc pas se contenter de leurs seules réalisations professionnelles : “ils pourront trouver des choses à mettre en avant dans leurs activités sportives, leurs études ou leurs activités associatives”, explique-t-il.

Contextualiser ainsi des exemples concrets marquera l’esprit de votre interlocuteur. “C’est un excellent moyen de vous démarquer des autres”, conclut Yves Gautier.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires