Conseil en recherche d'emploi soft skills 2

Comment identifier vos soft skills en 5 étapes

, par Nicolas Monier

Désormais les compétences techniques pour un emploi ne suffisent plus. Les compétences relationnelles ou soft skills, sorte de savoir-être en somme, comptent pour beaucoup dans le choix des recruteurs. Encore faut-il pouvoir les identifier avec soin !

 

1 – Identifier

La première étape passe par l’identification de ces compétences. Pour cela, vous pourrez vous “remémorer deux situations pour lesquelles vous avez eu à interagir avec les autres dont une réussie et une difficile. Puis réfléchissez à ces situations…”, insiste Jérôme Berger, fondateur du cabinet de formation Cornak.

 

2 – Réfléchir

Puis, il faut apprendre à bien se connaître. “Que pouvez-vous dire de vous dans ces fameuses situations ? De votre confiance en vous et envers les autres, de votre potentiel de concentration, de votre force de positivité ?”, interroge Stephen Bunard, auteur de l’ouvrage Vos gestes disent tout haut ce que vous pensez tout bas. En somme : “Quelle est votre capacité à vous adapter à des situations nouvelles ou complexes ? Quel est votre potentiel de coopération et votre capacité à gérer vos émotions ?”

 

3 – S’évaluer

L’intelligence relationnelle est au cœur de cette étude. “Comment évaluez-vous vos compétences empathiques ? Êtes-vous doué pour cerner la personnalité des autres et leurs attentes ? Communiquez-vous avec les autres avec bienveillance ?, etc.”, poursuit Stephen Bunard.

 

4 – Se faire évaluer

Voilà un moment clé ! Se faire évaluer est le meilleur moyen d’aller au-delà de sa propre subjectivité. Jérôme Berger conseille de “demander à une personne qui vous est proche de décrire votre comportement dans deux situations d’interaction avec les autres dont une réussie et une difficile”. C’est une des meilleures façons d’en apprendre un peu plus sur vos compétences relationnelles et sur celles qui sont à améliorer.

 

5 – Jouer collectif

Le cinquième et dernier point de l’analyse vous place en situation professionnelle. Il s’agira selon Stephen Bunard de déterminer de quelle manière vous participez à la performance collective. “Savez-vous prendre des décisions vite et bien ? Savez-vous développer l’innovation et la créativité dans un groupe ? Êtes-vous à même de mener à bien un projet, de résoudre des problématiques complexes, de manier la communication visuelle pour avancer en équipe… ?”

 

LIRE AUSSI :

Comment travailler ses soft skills

52 % des recruteurs font des softs skills un critère déterminant à l’embauche

Emploi des jeunes diplômés : des conseils pour se mettre en avant, même sans expérience

 
 

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires