Conseil en recherche d'emploi Julie André, directeur emploi chez Vivastreet.com.

Julie André, directeur emploi chez Vivastreet.com.

Faire sa rentrée, mais comment ?

, par La Rédaction

Après quelques semaines de plage, de soleil et de farniente, il est temps de faire son come back. Et l’heure est peut-être au changement. Qu’il s’agisse d’une recherche d’emploi, d’une reconversion professionnelle, d’une volonté d’évoluer en interne ou encore d’un congé sabbatique, certains d’entre vous seraient bien tentés de faire l’école buissonnière en cette rentrée. Par Julien André, directeur emploi chez Vivastreet.com.

Changement partiel, avec la recherche d’un nouvel emploi ou d’une évolution en interne

En recherche d’évolution, de missions plus stimulantes, d’équilibre entre vie personnelle et professionnelle ou encore d’une meilleure rémunération, les raisons qui vous poussent à partir sont multiples. Et vous n’êtes pas seul : 25 % des salariés recherchent activement leur prochain poste, bien que plus de la moitié d’entre eux se déclarent satisfaits de leur emploi actuel(1). Départ ou évolution, cadrez votre plan d’action :
– réalisez votre auto-bilan professionnel et personnel, identifiez vos forces, faiblesses, compétences, etc.
– confrontez votre projet à la réalité du marché pour confirmer votre choix,
– mettez à jour votre CV, votre lettre de motivation, et surtout vos profils en ligne. Se faire connaître est incontournable : 82 % des employeurs déclarent utiliser les réseaux sociaux professionnels pour recruter, et 40,6 % les réseaux sociaux généralistes(2),
– si votre objectif est de quitter définitivement votre entreprise, ciblez les sites d’emploi, métamoteurs, et agences d’intérim et de recrutement spécialisées dans votre activité.

 

Changement total, avec la reconversion professionnelle

Aux États-Unis, de nombreux cols blancs se sont lancés dans une reconversion professionnelle à la suite du succès du livre “Éloge du carburateur”(3). Depuis, il apparaît qu’environ ¼ des cadres envisagent une reconversion(4), et que près de 80 % des salariés se disent prêts à réfléchir à un changement de métier en cas de licenciement(5). Que l’on soit en quête de sens et/ ou de plaisir, à la recherche de nouvelles opportunités ou motivé par la simple envie de se réorienter, le nombre de candidats à la reconversion augmente de façon significative, au point de devenir une véritable tendance. Certaines activités en accueillent plus que d’autres, comme les métiers de bouche ou encore les chambres d’hôtes. Dans tous les cas :
– préférez la programmer lorsque vous êtes en poste,
– n’écartez pas la possibilité de la faire en interne, là où l’on vous connait et où l’on vous apprécie,
– réalisez un bilan de compétences. Mieux vaut être sûr de disposer des qualités, aptitudes et personnalité en adéquation avec votre projet,
– prenez le temps d’identifier les besoins en effectifs dans le secteur convoité
– réfléchissez au financement, vous pouvez soit :
*vous auto-financer en poursuivant votre activité tout en suivant un cours en horaires décalés
*passer par une formation dans le cadre de votre travail (Cif ou CPF)
*bénéficier de celles dispensées par Pôle emploi si vous y êtes inscrit et en recherche dans un nouveau secteur.

Le congé sabbatique : une pause pour mieux revenir

Besoin de temps ou d’évasion ? Obtenir un congé sabbatique peut être la solution. Que vous souhaitiez monter votre structure, faire un tour du monde ou encore partir travailler à l’étranger, vous avez le droit de vous absenter de votre entreprise pendant six à onze mois, en ayant la garantie de retrouver votre travail, ou du moins un poste et un salaire équivalents. Tout collaborateur qui justifie de six ans d’activité, dont au moins trois passés dans l’entreprise, peut en bénéficier sous réserve de l’accord de son manager. Attention néanmoins à bien se préparer :
– pour le financer : multipliez les missions et petits boulots mais également renoncez à votre 5e semaine de congés payés pendant plusieurs années
– une fois parti, maintenez le dialogue avec votre employeur
– si l’objectif à votre retour est de quitter votre poste, ne démissionnez pas sans faire votre préavis
– complétez et mettez à jour votre CV quelques semaines avant la reprise
Pour conclure, et comme le disait un célèbre homme d’état britannique : “Il n’y a rien de négatif dans le changement, si c’est dans la bonne direction”. (Winston Churchill)

(1) Les talents en France – Tendances 2014 “À quoi pensent les professionnels”, LinkedIn – Talent Solution
(2) Enquête menée par l’Usine Nouvelle auprès de 110 entreprises en novembre 2014
(3) Éloge du carburateur – Essai sur le sens et la valeur du travail –  Matthew B. Crawford (Auteur) – Paru en mars 2010 – Récit (broché)
(4) APEC 2012
(5) Afpa/ Ipsos 2009

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires