Conseil en recherche d'emploi Job

Les métiers-passions : un choix raisonnable ?

, par La Rédaction

Tribune – Tout d’abord l’expression “métiers–passions” est à expliciter. En effet, par cette qualification, on semble faire une différence entre les “métiers-passions” et les autres plus laborieux, plus gagne-pain, plus “il faut bien travailler pour gagner sa vie”. Par Jean Pierre Lehnisch, docteur d’État en droit, directeur du CNFDI.

 

 

Une opposition contestable

Cette opposition est contestable : tous les métiers que l’on apprend doivent être des métiers-passions ! Comment en effet imaginer que l’on peut exercer toute sa vie un métier qui ne soit pas une passion. Même si on a été mal orienté lors de sa scolarité, on finit toujours par opter pour un métier-passion en profitant d’une période de chômage ou d’un accident professionnel. Combien de personnes changent alors d’orientation pour se lancer enfin vers le métier de leur vie. Nous avons tous des passions ou au moins une ! Pourquoi ne pas en faire son métier ?

L’avantage énorme des métiers-passions

L’avantage est énorme : en exerçant cette passion comme métier, on éprouve une vive satisfaction personnelle et de gratification. Forcément le corollaire est là : on exercera ce job avec efficacité, compétence, amour. Le client ou l’employeur le sentiront. Le cercle vertueux s’enclenche. La passion s’auto-alimente et la compétence s’accroîtra.

Le métier ne doit pas être un pensum

Le métier ne doit pas être un pensum à supporter. L’activité professionnelle ne doit pas être synonyme de souffrance. Tous les sociologues d’entreprise le confirment : quand on est bien dans son job, on est bien dans son être. Il n’est pas possible de passer le temps de sa journée à endurer. C’est la porte ouverte au burn-out et à la dépression !

Quid du marché et de la rentabilité des jobs !

Parfois les jeunes disent choisir leur métier et leurs études en fonction du marché et de la rentabilité du job au détriment de leur passion. Nenni ! C’est une fausse piste car aujourd’hui il n’y a pas de marché porteur à long terme ! Pire : la plupart des métiers sur les 20 prochaines années ne sont pas encore connus ! Combien d’autres vont disparaître durant la même période. Par conséquent le choix du métier dicté par le marché et la rentabilité ne tient pas une vie durant et ouvre la porte à la déception. On est en effet plus déçu d’avoir échoué dans un métier-marché rentable que dans celui que l’on a choisi avec passion.

La synthèse indispensable entre le cœur et la raison

Alors choisir un métier-passion est-ce un choix raisonnable ? Oui ! Mais attention : cela ne veut pas dire qu’il faille se détourner et de ne pas être au fait des évolutions “Le coeur a ses raisons que la raison ignore” aiment à répéter les romantiques. Réfutons cette opposition : dans le choix d’un métier, ces deux aspects, cœur et raison, doivent fonctionner de concert, même si l’élan passionnel peut être le déclencheur d’un choix de métier. D’ailleurs le développement sociologique des sociétés développées va dans ce sens : beaucoup de possibilités sont désormais laissées à la fois aux jeunes (stages, conventions de formation, orientations…)et aux moins jeunes (salariés depuis des années…) pour se réorienter souvent en fonction des choix qu’ils avaient en eux depuis bien longtemps.

Alors métiers-passion : un choix raisonnable ? Du titre de ce propos, nous ne changerons qu’un point : le point d’interrogation devient alors un point d’exclamation. Métiers-passion : un choix raisonnable !

La Rédaction


Sur le même thème


Vos réactions (3)

  1. LECHEVAL, le

    Curieux qu’à aucun moment ne soit cité le principal dégât collatéral du métier-passion, qui est tout sauf un choix raisonnable, puisqu’il met en jeu la passion !
    Je veux parler de la famille et des enfants ! J’ai exercé un métier-quasi-passion, qui me plaisait, dans lequel je me suis investi, et dans lequel j’ai réussi. Aujourd’hui mon fils, largement majeur, et qui exerce un métier qui lui plait plutôt, m’explique les difficultés que lui ont créées mes horaires à rallonge, mes WE à étudier des dossiers, les anniversaires et les fêtes manquées. Mon épouse exerce également aujourd’hui un métier-passion : nous divorçons !

  2. Boiteau, le

    Cet article ressemble vraiment à une dissertation du niveau troisième ! Thèse, antithèse, synthèse et hop l’affaire est dans le sac !
    Un « métier passion », il me semble, est le simple faît d’être rémunéré pour une activité que l’on exercerait de toutes les façons gratuitement, car cette activité nous « passionne », ( peinture, photo, sculpture, musique etc … ). Je pense que Monsieur Leshnisch, amalgame délibérément, activité artisanale ou artistique rémunérée, avec emploi choisi, ou à contraintes limitées. C’est une vaste question en tout cas qu’il convient de traiter avec un peu moins de superficialité, et un peu plus d’égard, surtout en ces temps, où beaucoup réalisent l’exploitation professionnelle dans laquelle ils se trouvent. Un peu de respect monsieur Lehnisch, ça serait simple si tout le monde avait la possibilité de « finalement opter pour un métier passion suite à une période de chômage ou un accident de travail  » !!! Dans quel monde vivez-vous ? Épargnez-nous vos analyses hâtives superflues et vos galvaudages.

  3. PIERSON Monique, le

    Merci pour ce superbe article, exhaustif et agréable à lire, dont je partage la teneur à …presque 100%, moi qui ai publié « Et si on décidait d’être heureux, même au travail » dès 2011 (réédité en 2016) et vient de donner une conférence au salon SRH sur le thème « Pourquoi faudrait-il préférer la gestion des talents à celle des compétences? » – digest sur mon blog (http://www.moniquepierson.com/2017/04/06/pourquoi-le-management-des-talents-vaut-bien-la-gestion-des-competences/)
    J’y apporterai une nuance : si » quand on est bien dans son job, on est bien dans son être », il me semble que l’on sera d’autant mieux dans son job que l’on est bien dans son être ». Y souscrivez-vous ?
    Bien cordialement.

Répondre à PIERSON Monique Annuler la réponse.

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires