Conseil en recherche d'emploi philippe_deljurie_meteojob

“Les mois de janvier et février constituent une période propice pour la recherche d’emploi”

, par Marie Roques

Philippe Deljurie est co-fondateur du site d’emploi Meteojob. Il a remarqué après plusieurs années d’expérience qu’il existait une saisonnalité dans la recherche d’emploi et qu’il était préférable de chercher du travail en début d’année ou à la rentrée de septembre pour mettre le plus de chances de son côté.

Sur quoi vous basez-vous pour affirmer que le début d’année est le moment le plus intéressant pour rechercher un travail ?
Je me base sur deux éléments, l’un de nature objective et l’autre plus subjectif. Concrètement, au mois de janvier, le trafic sur notre site Internet progresse d’environ 40 % sur la partie candidat par rapport au mois de décembre. Il s’agit d’un pic important. Concernant les offres d’emploi publiées, leur nombre augmente également de 20 % sur cette période. On peut donc dire que les mois de janvier et février constituent une période propice pour la recherche d’emploi. Cette frénésie de début d’année s’essouffle un peu durant la deuxième quinzaine de février à la veille des vacances scolaires qui ont toujours un impact important sur le marché de l’emploi.

Y a-t-il d’autres périodes stratégiques dans l’année ?
Absolument, le phénomène se répète au mois de septembre avec les mêmes progressions de trafic et du nombre d’offres publiées. Pour optimiser sa recherche, il est préférable de tabler sur ces deux périodes.

Comment expliquer ce phénomène ?
Il faut savoir que le mois de janvier correspond à la période où les entreprises redémarrent leurs budgets. Elles ont des fonds disponibles pour embaucher et vont avoir tendance à enclencher rapidement les actions de recrutement qui auront un impact sur l’année en cours. Quand on cherche à recruter une personne en janvier, on peut considérer qu’elle intègrera les équipes en mars ou en avril. En revanche si on recrute en avril, la personne arrivera probablement en juillet. Ce n’est pas très stratégique pour l’entreprise.

Y a-t-il des métiers particulièrement concernés par cette saisonnalité ?
Tous les métiers où les commissions sont importantes notamment dans les fonctions commerciales et la finance, les salariés attendant d’avoir leur prime du mois de janvier pour changer de travail. Au printemps, s’ils ont déjà bien performé, ils attendent leur prime pour janvier 2016. Ce constat induit un cercle vertueux avec des postes qui se libèrent à cette période. Nous avons des cas très concrets de personnes qui s’inscrivent sur notre site, qui ont des entretiens, mais qui ne veulent pas changer de travail avant la fin du mois de janvier.

Marie Roques
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires