Conseil en recherche d'emploi Rézo

Travailler son réseau faible

, par Audrey Pelé

Votre réseau est peut-être plus important que vous ne le croyez. Ne négligez pas vos contacts même les plus éloignés au moment de votre recherche d’emploi car ils peuvent se révéler être une précieuse source d’information.

“Beaucoup de personnes me disent qu’elle n’ont pas de réseau professionnel or on en a tous un. Un voisin, un parent d’élève, un commerçant, ce sont en fait les personnes que l’on rencontre tous les jours”, explique Pierre Denier, coach emploi. Pour se rendre compte de l’étendue de son réseau, il faut d’abord commencer par recenser les personnes que l’on croise au quotidien notamment celles que l’on apprécie. Et quand la discussion s’engage, il faut expliquer très simplement que l’on recherche un emploi et dire à son interlocuteur de ne pas hésiter à nous informer si un poste se libère quelque part. “Il est nécessaire d’avoir à l’esprit que ces personnes travaillent dans une entreprise ainsi que leurs conjoints, précise le coach. Ils vont pouvoir nous renseigner, par exemple, sur l’ambiance dans leur société, les personnes à approcher pour envoyer sa candidature spontanée ou pour répondre à une annonce cachée.”

 

Reprendre contact avec ses ex-patrons

Philippe Deljurie, cofondateur de Meteojob.com, recommande, lui, de véritablement créer une “intimité” avec ses interlocuteurs avant de se livrer sur sa situation mais d’être direct avec les contacts éloignés que l’on ne connaît pas, comme un ami d’un parent, par exemple. Il suffit d’appeler en se présentant et de demander à la personne si elle est disponible pour discuter de son entreprise. C’est l’occasion de récolter des informations sur sa société et ses projets mais aussi d’en dire plus sur son propre profil. “Il ne faut pas s’attendre à être recommandé mais peut-être que la personne pourra nous transmettre les coordonnées de quelqu’un en interne à contacter”, assure Philippe Deljurie.
Autre cible : les personnes côtoyées au cours de sa carrière, collègues ou managers. Il est important de reprendre contact même s’il a été un peu perdu au cours du temps. Pierre Denier préconise de se rapprocher de ceux avec qui la relation de travail a été positive notamment en envoyant ses vœux sous forme de carte postale en début d’année. L’interlocuteur répond généralement et c’est à ce moment-là qu’il est pertinent en retour de préciser que l’on recherche un emploi. “On peut aussi demander une recommandation même si la relation professionnelle date de plusieurs années”, précise le coach.

Organiser sa recherche d’emploi

Et nul besoin d’attendre le 1er janvier pour se manifester. Selon le professionnel, on peut prendre prétexte de différents événements, comme la journée de la gentillesse par exemple, pour envoyer un petit mot à ses anciennes relations professionnelles.
Il est aussi possible de leur rendre visite directement comme lors de Journées portes ouvertes, d’un anniversaire de l’entreprise ou du lancement de nouvelles collections, par exemple. “C’est l’occasion de revoir d’anciens collègues et leurs conjoints qui sont aussi en poste. En général, les réactions sont positives quand on les sollicite. Il faut faire confiance à son réseau pour relayer nos demandes.” Enfin, n’oubliez pas de tenir à jour une synthèse de vos différents échanges. “Une fois que l’on a discuté avec une personne, il faut le noter sur une feuille et synthétiser en 2 ou 3 mots la discussion, conclut Pierre Denier. Cela permet notamment de se rendre compte que l’on avance dans sa recherche d’emploi.”

 

gplus-profile-picture

Audrey Pelé
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires