Conseil en recherche d'emploi réseau

Travailler son réseau fort

, par Pauline Bandelier

Vous pensez ne pas avoir de réseau et ne savez pas par où entamer vos recherches. N’hésitez pas à vous entraîner avec votre entourage proche, même s’il est a priori très éloigné de votre métier.

 

Networking or not working

Le réseau est devenu un facteur de plus en plus essentiel pour réussir sa recherche d’emploi. Si vous débutez dans la vie active ou si vous êtes au chômage depuis longtemps, ne vous découragez pas : “Tout le monde a un réseau”, affirme Didier Goutman, coach et consultant en recrutement. Surmontez votre timidité et lancez vous, vous serez souvent agréablement surpris du résultat.

 

Réseau fort et réseau faible

Selon le sociologue américain Mark Granovetter2, les relations les plus efficaces dans une recherche d’emploi ne sont pas les liens forts, c’est-à-dire les relations familiales et amicales, mais au contraire, les liens faibles, autrement dit les amis d’amis ou les relations professionnelles. Un principe confirmé par Hervé Bommelaer, auteur du livre Trouver le bon job grâce au Réseau. La raison ? Plus nombreux, les liens faibles sont souvent plus pertinents par rapport à votre recherche de travail. Pour autant, nuance Hervé Bommelaer, les liens forts peuvent vous connecter à des liens faibles, il ne faut pas les négliger.

 

La bonne méthode

Pour commencer, faites la liste des membres de votre entourage. “N’ayez pas peur de ratisser large”, encourage Didier Goutman. Vous n’aurez pas toujours de résultat positif, mais vos proches peuvent avoir des contacts intéressants dont vous ignoriez l’existence. Afin que l’échange soit le plus fructueux possible, formalisez les choses dans le cadre d’un rendez-vous. Présentez vos expériences passées, dites où vous en êtes et ce que vous attendez de l’entretien. “En effet, même si vous êtes proche de la personne, elle n’a pas forcément une idée très claire de votre parcours et de votre objectif”, souligne Hervé Bommelaer. Pour terminer, demandez conseils et contacts qui vous aideront à développer vos liens faibles.

 

Le réseau professionnel fort

Le meilleur réseau reste celui composé de vos anciens proches collègues qui vous ont vu travailler et ont une bonne image de vous. “Ce sont les plus à même de vous conseiller, voire de vous introduire auprès des bonnes personnes”, note Didier Goutman.  Là encore, osez solliciter les gens : “Les approches en réseau sont naturelles dans les milieux professionnels”, ajoute-t-il. À condition que le jeu d’échanges reste permanent. “Rien de pire que d’ouvrir des portes à des gens qui ne remercient pas”, met en garde Didier Goutman. Pensez à informer ceux qui vous ont aidé des suites de leurs mises en relations, et rendez la pareille dès que cela sera possible.

 

1 – “Réseauter ou ne pas travailler” en français

2 – Auteur en 1973 de l’article  “Strength of weak ties”, “La force des liens faibles” en français.

 

Pauline Bandelier


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. Travailler son réseau fort | BeginWith |…, le

    […] Vous pensez ne pas avoir de réseau et ne savez pas par où entamer vos recherches.  […]

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires