Les entreprises qui recrutent chemin_de_fer_rebondir

SNCF Réseau prévoit d’embaucher 2 200 agents en 2019

, par Marie Roques

Trouver des candidats reste une tâche difficile pour SNCF Réseau. Pour attirer les talents, l’entreprise mise sur les partenariats et investit massivement dans la formation.

 

Avec un plan d’investissement global de 5,7 milliards d’euros sur le réseau ferré national, SNCF Réseau a plus que jamais besoin de bras. “Entre la rénovation et la modernisation du réseau existant, le projet de prolongement du RER E vers l’Ouest parisien, nous allons avoir besoin de personnels et d’agents, explique Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau. Il s’agit de créer de nouveaux postes mais également de remplacer tous les départs à la retraite de la génération issue du baby boom.”
Résultat, 2 200 agents seront embauchés cette année. Mais, comme la plupart des grandes entreprises industrielles, SNCF Réseau éprouve des difficultés pour trouver les bons profils. “Une inadéquation entre les formations et les besoins des entreprises persiste”, regrette Georges Ichkanian, directeur général adjoint des ressources humaines de SNCF Réseau. L’entreprise recherche de manière constante du personnel pour travailler sur la signalisation autour de postes de techniciens, électriciens, mais aussi des ingénieurs. Les besoins sont également importants sur les fonctions d’aiguilleurs (400 aiguilleurs sont recherchés en Île-de-France) embauchés à tous les niveaux BEP-CAP ou encore Bac + 2, opérateurs et techniciens.

 

Être attractif

Pour remplir ces missions, SNCF Réseau a besoin de personnes ayant des capacités d’organisation, de rigueur et de gestion des aléas. “Aucune formation n’est dispensée dans le domaine ferroviaire en France”, éclaire Patrick Jeantet pour expliquer les difficultés que connaît l’entreprise pour trouver ces profils. Pour y parvenir, SNCF Réseau travaille, notamment, en partenariat avec Pôle emploi. Par ailleurs, pour attirer les candidats, l’entreprise a mis en place la Garantie logement en Île-de-France, zone qui représente 30 à 40 % des embauches chez SNCF Réseau. Elle s’engage à proposer à tout agent qui entre dans l’entreprise en Île-de-France un logement à moins de 20 km de son lieu de travail. “La pression du marché est très forte, explique Patrick Jeantet. Il faut être attractif”.
Autre enjeu pour SNCF Réseau, composer avec le digital qui impacte fortement les métiers de la société. “On change de technologie, souligne Patrick Jeantet. Avec, par exemple, la géolocalisation des trains, les calculateurs de bord et au sol, les métiers bougent et il faut proposer des cursus d’accompagnement.” Ainsi, il y a trois ans, les agents ont été dotés de « phablettes » avec des applications qui leur permettent de remplir tous les actes de gestion technique. Ils ont reçu une formation spécifique.

 

Priorité à la formation

Pour attirer les talents et continuer à former ses 54 000 salariés en interne, SNCF Réseau investit 90 millions d’euros pour agrandir son centre situé à Nanterre (92) et pour créer deux nouveaux lieux dédiés à la formation à Lyon et Bordeaux.
L’entreprise travaille sur de nouveaux titres professionnels et accélère sur la formation tout au long de la vie. Elle compte également renforcer l’apprentissage dans ses rangs, et collabore aussi avec l’Armée notamment pour les deuxièmes parties de carrière et avec les industriels pour récupérer des compétences. Enfin, SNCF Réseau a mis en place une grande campagne de cooptation interne. Tous les moyens sont bons pour recruter !

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur l’espace Emploi SNCF Réseau
https://www.emploi.sncf.com/

 

 

 

Avatar

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème