Reconversion & Formation contrat-conseil-alternance

Alternance : nos conseils pour décrocher un contrat

, par La Rédaction

Trouver une entreprise en alternance s’assimile à une démarche de chercheur d’emploi. Candidatures spontanées, recours à votre réseau personnel, salons professionnels, multipliez les démarches pour accentuer vos chances de succès. Si vous risquez d’essuyer plusieurs refus, ne laissez pas tomber et persévérez ! Par Charlotte de Saintignon

 
“La plus grande difficulté est que nous ne nous retrouvons pas toujours face à des CV très adaptés. Ils sont relativement light puisque ce sont souvent des jeunes en début de carrière”, explique Vincent Mattei, responsable recrutement et mobilité en France chez Thales. À vous de vous démarquer des centaines de CV reçus pour un même poste. “Tous les candidats partent de zéro et se présentent à armes égales, souligne Stéphane Cadot, manager chez Thales. Ce sont ses qualités et sa présentation qui feront la différence”. Évidemment, les recruteurs ne seront pas aussi exigeants que pour un poste de salarié. “Nous regardons surtout si le jeune a fait un effort en adaptant sa lettre de motivation et son CV par rapport au besoin exprimé dans l’annonce”, détaille Vincent Mattei.

 

Passez plus de temps sur le fond que sur la forme de votre CV

Votre CV doit être à la fois clair et lisible pour que le recruteur comprenne tout de suite qui vous êtes et ce que vous recherchez. Donnez-lui un titre, –il s’agit souvent du nom du diplôme ou du poste visé dans l’entreprise– et une phrase d’accroche avec votre projet professionnel. Le type de contrat et la disponibilité doivent aussi apparaître. Vos expériences doivent être visibles d’un seul coup d’œil et classées par ordre chronologique. Détaillez vos missions, vos responsabilités, l’environnement et surtout les résultats obtenus. A contrario, si vous n’avez pas beaucoup d’expérience, mettez en avant des stages ou projets associatifs, scolaires ou personnels, en lien avec le poste.

 

Adaptez votre lettre de motivation à chaque candidature

Le CV et la lettre de motivation ne doivent pas être génériques mais personnalisés par rapport à un poste. Si le curriculum vitae définit votre parcours à un moment donné, le premier objectif de la lettre de motivation est de décrocher un entretien. Précisez que vous recherchez un poste en alternance. Écrivez simplement et restez positif. Un recruteur préfère quelqu’un de “motivé par une expérience professionnelle” plutôt qu’un candidat qui a “besoin d’une entreprise pour s’inscrire à une formation.” Évitez les clichés sur vos qualités, donnez plutôt des exemples précis. L’idée est encore une fois de faire état des compétences recherchées par l’entreprise et de chercher les points communs entre le secteur visé et vos activités extra-scolaires. Faites enfin attention à l’erreur basique de ne pas vous adresser à la bonne entreprise dans votre courrier. Dernier point, le candidat doit se relire et veiller aux fautes d’orthographe, souvent rédhibitoires pour un recruteur.

 

En entretien, soyez humble et souriant

C’est vraiment lors de l’entretien que les entreprises sélectionnent des candidats. Vous devez absolument vous renseigner et connaître l’entreprise avant de le passer. “Il y a un travail de recherche à faire en amont”, recommande Sylvain Barberet, chargé d’alternance et des relations écoles au Club Med. Renseignez-vous sur l’entreprise, son activité, ses enjeux et son environnement et notez une ou deux questions. “Un entretien qui n’est pas bien préparé ne donnera pas de résultat”, assure Vincent Mattei. Une fois sur place, donnez une bonne image de vous, en adoptant la bonne posture, en étant souriant et en regardant votre interlocuteur dans les yeux. L’objectif est de lui donner envie de travailler avec vous. Là aussi, détaillez vos qualités par rapport aux besoins exprimés par l’entreprise.

“Soyez humble et transparent. On n’attend pas des candidats qui sachent tout faire”, explique Vincent Mattei. La clé reste avant tout la motivation : montrez que vous avez réfléchi à votre projet professionnel et que vous n’êtes pas arrivé là par défaut. “Prouver son intérêt pour l’entreprise est un moyen de se démarquer des candidats plus passifs ”, ajoute Aurélien Cadiou. De son côté, le manager Stéphane Cadot teste les candidats sur des mises en situation : “Je leur pose des questions de logique : j’ai un melon, je veux obtenir 8 parts en trois coups de couteau. Si je les vois réfléchir ça me va, même s’ils n’y arrivent pas. C’est leur démarche qui m’importe avant tout.” Au-delà de la motivation, les recruteurs vont regarder votre capacité d’adaptation. Apportez des réponses construites et argumentées et prenez des notes. Enfin, dès le lendemain de votre entretien, envoyez un e-mail à votre interlocuteur pour rappeler votre motivation.
 

La Rédaction


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires