Reconversion & Formation aide-demenagement

Services payants entre particuliers : quel est le profil des “jobbers” ?

, par Pierre Tourtois

Une enquête de Needelp, plateforme communautaire de services, dresse le portrait robot des travailleurs ayant recours à ses services. Et précise aussi quelles activités sont particulièrement recherchées par les posteurs d’annonce.

Et si je faisais appel à un bricoleur pour cette armoire que je n’arrive pas à monter ? Voici la question que se posent les “posteurs” qui ont recours à Needelp. Évidemment, ces besoins sont autant d’opportunités pour les gens en recherche d’emploi ou en quête de revenus complémentaires. D’où cette question : quelles missions sont particulièrement courantes en ce moment ?

 

Des profils de plus en plus variés

De manière prévisible, le bricolage (54 %) et l’aide au déménagement – livraison (30 %) figurent en tête des services payants entre particuliers. Toutefois, Needelp constate que des métiers moins physiques, comme l’aide informatique, l’assistance administrative ou encore la photographie montent en puissance.

 

Des revenus de complément ?

Le profil des “jobbers” se découpe en deux catégories, relève l’étude. Les premiers travaillent sous le statut d’auto-entrepreneur, à raison de 10 jobs par mois, soit un revenu mensuel moyen tournant autour des 1 000 euros. Les autres travailleurs ont recours à Needelp de manière irrégulière, à raison de cinq prestations par an, soit un petit revenu de complément pour arrondir leurs fins de mois. Ainsi, “parmi les jobbers, 35 % exercent (…) une activité à temps plein en parallèle. 30 % sont des chômeurs en phase de transition, 20 % travaillent à mi-temps, 10 % sont étudiants et 5 % retraités”, affirme Needelp.

Pierre Tourtois


Sur le même thème