Un an de crise : l’emploi salarié au plus bas, une baisse du chômage en trompe-l’oeil

, par Fabien Soyez

Un an après les débuts de la crise, le tableau du marché du travail dressé par l’Insee n’est guère réjouissant. La mise en place massive du chômage partiel et les primes à l’embauche n’ont pas suffit à empêcher la destruction de 360 500 emplois dans le secteur privé en 2020. Et si le taux de chômage s’est fixé à 8% et est revenu à son niveau d’avant-crise, il s’agit encore d’une « baisse en trompe-l’oeil.




Chômage : une embellie malgré une hausse sur un an

, par Mathilde Seifert

Au troisième trimestre 2020, le chômage enregistre une baisse de son nombre de demandeurs d’emploi de 11 % selon la DARES. Pourtant, le nombre de demandeurs d’emploi reste supérieur à celui d’avant le confinement lié à la pandémie du Covid-19.