Actualités Revenu de base

Formation professionnelle : Qui finance quoi ?

, par Nicolas Monier

La grande majorité des formations professionnelles peuvent être prises en charge par différents organismes. De Pôle emploi aux conseils régionaux, des solutions sont mises en place pour garantir allocations et financement.

 

Avant de se lancer, il est préférable de faire le tour des enjeux, et notamment financiers, avec son conseiller Pôle emploi. En effet, obtenir des allocations ou un financement de la formation est crucial pour chacun. Chez Pôle emploi, on se veut rassurant. “Toute action de formation conventionnée par Pôle emploi ou les régions donne droit à une allocation, quelle que soit la situation du demandeur d’emploi. Même quand la personne n’a pas d’allocation, son entrée en formation déclenchera automatiquement une rémunération”, explique Catherine Diet, conseillère référente au sein de l’agence Pôle emploi de Lormont (33), avant d’ajouter : “Nous sommes très vigilants sur le sujet car c’est une des conditions de la réussite. Par ailleurs, pour les plus de 53 ans qui, s’engagent dans une formation, ils peuvent obtenir, sous conditions, un allongement de la durée de leur allocation.”

 

Faites-vous conseiller

Ainsi, au Cnam Île-de-France, plusieurs possibilités sont envisageables (de la participation au financement complet). “La région Île-de-France participe au financement des formations des auditeurs dans le cadre de la promotion sociale ce qui permet à chaque personne de financer sa formation personnellement à un moindre coût. Dans ce cas, cela n’a aucune incidence sur les allocations chômage”, explique Sophie Bérard, directrice du Cnam Île-de-France.

D’autres formations du Cnam peuvent êtres prises en charge par Pôle emploi dans le cadre de l’AIF (aide individuelle à la formation) proposée aux demandeurs d’emploi. On constate donc, et c’est impératif, qu’il ne faut pas hésiter à solliciter un conseiller en évolution professionnelle à Pôle emploi ou auprès d’un Fongécif (Fonds de gestion des congés individuels de formation) afin d’affiner au plus près son projet. L’une des clés demeure dans la personnalisation.

À chaque profil correspond une solution de financement bien précise. Dans la majeure partie des cas, les allocations se poursuivent pendant le temps de la formation même lorsque ces dernières ont, par exemple, vocation à prendre fin en milieu d’études. Comme on l’a expliqué plus haut, si l’on ne perçoit pas d’allocation, il est possible également de toucher des indemnisations qui peuvent couvrir les frais annexes car quoi qu’il en soit, la formation sera intégralement financée. Des mesures incitatives destinées à favoriser le retour à l’emploi. De plus, il est désormais possible de cumuler le statut d’étudiant-universitaire avec celui de demandeur d’emploi. Tout en ayant l’obligation bien entendu d’être disponible et en recherche active d’emploi.

 

Avatar

Nicolas Monier


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires