Actualités emploi-femmes-numerique

Les biais de recrutement ont la peau dure dans les métiers de la tech

, par Marie Roques

Selon une enquête menée par les plates-formes CodinGame et Coderpad, 66 % des recruteurs reconnaissent que les biais de recrutement pénalisent les femmes dans l’accès aux métiers de la tech.

A la veille de la journée internationale des femmes, le constat est sans appel. Non seulement, les biais de recrutement continuent d’exister dans la tech, selon le constat des recruteurs eux-mêmes, mais 33 % des professionnels interrogés ont exprimé des préoccupations plus fortes en admettant que les préjugés constituaient un problème majeur. Résultat, aujourd’hui 20 % des employés travaillant dans la tech sont des femmes.
L’enquête met pourtant en lumière le fait que des mesures sont mises en place pour tenter d’éliminer les préjugés. 57 % des recruteurs interrogés se disent prêts à abandonner le CV pour se tourner vers des méthodes de recrutement considérées comme plus objectives et plus équitables, à l’image des évaluations pratiques et des entretiens techniques interactifs.

A lire aussi : Next 40 : ces start-up innovantes de la French Tech qui recruteront en 2021

Abandonner le CV

Ainsi, 42 % des recruteurs interrogés ont déclaré qu’ils utilisent déjà ou prévoient d’utiliser des évaluations techniques basées sur les compétences pour favoriser la diversité car ces solutions permettent d’améliorer l’expérience candidat et d’identifier les talents sur la base de données objectives.
Parmi les autres mesures que les entreprises mettent en œuvre ou prévoient de mettre en œuvre pour améliorer la diversité dans leurs recrutements, on retrouve l’égalité salariale (33% des recruteurs), la recherche proactive de candidats issus de la diversité, la mise en place d’une politique anti-harcèlement, la lutte contre les préjugés inconscients, la publication d’offres d’emploi inclusives et la mise en place de panels d’entretiens diversifiés.

 

 

 

 

 

Avatar

Marie Roques


Sur le même thème