Actualités REB_Emplois et salaires

Plus de 10 millions d’offres d’emploi depuis début 2022

, par Adam Belghiti Alaoui

Malgré l’incertitude économique, les offres d’emploi restent nombreuses. Selon le baromètre d’Adecco Analytics, plus de 10 millions ont été publiées depuis début 2022.

Cette année est un bon cru pour les opportunités d’emploi. Le baromètre Adecco Analytics du 3e trimestre avance que 10,7 millions d’offres ont été publiées de janvier à novembre 2022, soit autant que sur l’ensemble de l’année 2021, qui battait déjà des records. Dans un contexte de pénuries de main d’œuvre, les entreprises multiplient les offres d’emploi et cherchent toujours plus à attirer et fidéliser de nouveaux collaborateurs. Et pour cause, sur le seul troisième trimestre, ce sont 3,4 millions d’annonces qui sont parues. Soit une hausse de 32 % par rapport à la même période en 2021. Les CDI représentent 61 % des annonces, un total en hausse de 2,1 points, tandis que les parts de l’intérim et les CDD restent stables.

Parmi les domaines les plus actifs, celui des services de support aux entreprises (comptabilité, informatique, ressources humaines, opérations administratives). On retrouve également nombre d’offres dans les métiers de la vente, des services à la personne, du secteur logistique/transport et de la santé. Sans surprise, l’Ile-de-France et l’Auvergne-Rhône-Alpes sont les deux régions les plus porteuses d’emploi, rassemblant un tiers des offres publiées.

A lire aussi : Insertion et handicap : Pôle emploi et Cap emploi se mobilisent

Augmentation des salaires

Par ailleurs, une autre étude, sortie en même temps que le baromètre Adecco Analytics, constate que les TPE et PME, qui représentent 99,9 % des entreprises et 48,5 % de l’emploi salarié, tendent à augmenter les salaires dans un contexte d’inflation. Selon cette enquête du Cercle Perspectives, regroupant 17 grands cabinets d’expertise-comptable, les rémunérations ont ainsi progressé de 3,1 % en moyenne entre décembre 2021 et juin 2022 dans les TPE et PME. Une hausse dont bénéficient plus particulièrement les femmes et les postes non-cadres ou encore les secteurs en tension comme l’hôtellerie-restauration (+5,23 %) et le transport (+3,63 %). Un autre enseignement : les salaires en région tendent à s’aligner sur ceux de l’Ile-de-France et de la capitale.

Avatar

Adam Belghiti Alaoui
Journaliste


Sur le même thème