Conseil en recherche d'emploi fj

Recherche d’emploi, reconversion : faites le point sur votre situation !

, par Julie Falcoz

Durant le parcours d’un chercheur d’emploi, il peut y avoir des hauts et des bas. Ces moments peuvent être l’occasion de faire le bilan sur votre recherche. Rebondir vous aide à y voir plus clair.

 

Après plusieurs mois de chômage, vous sentez la motivation descendre en flèche. Vous avez beau être efficace dans votre recherche en envoyant des candidatures spontanées, en répondant à des annonces et surtout en réseautant, rien n’y fait. Chaque réponse négative vous décourage à tel point que vous avez énormément élargi votre champ de recherches, en regardant des annonces qui ne vous correspondent pas à 100 %. N’en jetez plus, c’est l’occasion de faire le point sur votre situation.

 

Dresser un bilan

Pas besoin de dépenser plusieurs centaines d’euros pour réaliser un bilan de compétences, nous vous suggérons simplement de faire un bilan, seul, avec vous-même. Le but ? Vous poser les bonnes questions pour savoir si vous allez toujours dans la bonne direction.

Avez-vous toujours envie de faire le travail que vous cherchez ? Le salaire que vous demandez n’est-il pas trop élevé par rapport au marché ? Comment supportez-vous ce temps d’inactivité professionnelle ? Vous sentiez-vous à votre place dans votre ancien job ? Est-ce que vous arriviez à vous projeter ? Vos valeurs ont-elles évolué entre- temps ? Si vous êtes très attaché au poste recherché, ne lâchez rien et surtout, soyez patient. Vos efforts seront forcément récompensés un jour où l’autre.

 

Bénévolat et formation

Si, au contraire, cette pause professionnelle vous pèse beaucoup, envisagez un retour au travail en faisant quelques compromis sur le salaire ou le niveau de poste. Par exemple, si vous voyez passer beaucoup d’annonces pour un poste d’assistant commercial, alors que vous êtes commercial, cela peut valoir le coup de postuler si c’est dans une grande structure dans laquelle une évolution peut être rapide. Si votre secteur d’activités est en sommeil en ce moment, voire en situation de crise et que vous ne supportez pas de rester à la maison, pourquoi ne pas envisager de faire du bénévolat.

Ou alors, tournez-vous vers une formation qui vous permettra de reprendre un quotidien, d’agrandir votre réseau et d’ajouter des compétences supplémentaires à votre profil. Quelles que soient vos réponses, c’est à vous de mener votre propre plan d’actions.

 
 

Avatar

Julie Falcoz
Journaliste


Sur le même thème


Vos réactions (5)

  1. Lorraine, le

    Obtenir une formation (avec un recul de 25 ans) est mission impossible : jamais de fonds pour… que ce soit du niveau départemental à européen.
    Lorsque, par malheur, un accident de la vie vous fait passer dans une catégorie professionnelle que je qualifierai de « protégée » (du moins en théorie) et qu’il est nécessaire de passer un cap (qualification supérieure), entre l’âge acquis et les places disponibles en centres adaptés, que de « jeune blanc bec » qui n’ont pas idée de ce que vous traversez vous sortent gentiment « à votre âge, vous imaginez bien que votre santé ne va pas s’arranger ; laissez donc la place aux jeunes »… et que l’on vous pousse, encore une fois, sur la touche, que faire ?
    Déjà que les ressources, après une longue inactivité, ne pèsent pas lourd… le bénévolat ne nourrit pas « son homme ». Cependant, on peut faire du bénévolat et chercher un emploi ; l’un n’empêche pas l’autre du moment que vous ne consacrez pas tout votre temps à cette activité gracieuse ; quant à trouver la solution…

  2. Cante, le

    benevolat ?
    Il m’a été dit par un conseiller que je ne devais pas faire de benevolat car cela voulez dire que je ne cherchais pas d’emploi !!!

  3. sjeannot, le

    . »..Pas besoin de dépenser plusieurs centaines d’euros pour réaliser un bilan de compétences.. »,
    sauf que vous pouvez aussi ne rien dépenser pour faire un bilan de compétences puisque votre entreprise ou votre Compte Personnel de Formation peuvent prendre en charge en totalité un accompagnement qui vous permet de vous poser les bonnes questions accompagnés par des professionnels.

  4. OJENIMA Joan, le

    Bonjour,

    Un petit accent s’est glissé par ici :  » un jour où l’autre. »

    Un article qui décrit bien ce que peut ressentir un demandeur d’emploi. Merci.

  5. AUGUSTIN, le

    Reconversion professionnelle

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires