Actualités

50 % des étudiants ont toujours espoir en leur avenir professionnel

, par Deborah Weill

L’étude « Tell Us » menée par la plate-forme Engagement Jeunes auprès de 3 500 étudiants intégrés à un grand groupe dans le cadre d’un stage ou d’une alternance, démontre que 23,8 % d’entre eux ont l’ambition de monter leur propre entreprise. 

Avec la crise sanitaire, les étudiants se sont trouvés dans des situations très précaires. Pourtant, cette étude semble démontrer que le « niveau d’énergie » des jeunes ne décroît pas. En revanche, ils sont moins désireux d’intégrer des grands groupes. 55,4 % des étudiants interrogés jugent que l’on peut aussi bien se développer dans les petites structures qu’au sein des grands groupes. “Globalement, depuis 3 ans, Engagement Jeunes note une forte augmentation de l’intérêt des jeunes pour les ETI et PME” précise un communiqué. 

Start-up

Selon Engagement Jeunes “Les jeunes étudiants s’intéressent toujours autant à l’étranger et ils sont de plus en plus nombreux à être attirés par des postes en start-up pour démarrer leur carrière professionnelle”. Ainsi près 50 % d’entre eux, souhaitent ainsi intégrer une start-up en tant que salarié. 

David-Alexandre Gava, cofondateur du Label et de la plate-forme Engagement Jeunes “Nous menons cette étude depuis 6 ans maintenant. Si nous avons conscience qu’elle ne reflète pas l’image et l’opinion de la totalité des jeunes, elle donne des indications précises sur ce qu’attendent une partie d’entre eux. Les bac+2 et plus n’ont donc pas baissé les bras face à la crise. Bien au contraire, ils sont plus enclins à s’ouvrir à d’autres opportunités”

À LIRE AUSSI : Ecole Business Apps : “les femmes ont toute leur place dans le numérique”

Deborah Weill

Deborah Weill


Sur le même thème