Actualités voyager

Chercher un job à l’étranger : vos allocations peuvent être conservées

, par Marie Roques

Si vous avez l’occasion et l’envie d’aller chercher du travail à l’étranger pendant votre période de chômage, il serait dommage de vous en priver. Sachez que vous pouvez conserver vos droits aux allocations pendant trois mois à condition de respecter certaines règles. Il est essentiel de bien vous renseigner avant de vous lancer.

 
Passer des entretiens à l’étranger tout en étant indemnisé. Une possibilité à envisager à condition de remplir certains critères. Un demandeur d’emploi indemnisé en France se rendant dans un autre État membre de l’Union européenne, de l’Espace économique européen ou de la Suisse pour y rechercher un emploi peut, pendant une période de trois mois, conserver le droit à ses allocations sous certaines conditions.

 

Un risque mesuré

Avant le départ, il faut être inscrit comme demandeur d’emploi et être resté à la disposition des services de l’emploi de l’État membre compétent pendant au moins quatre semaines après le début du chômage. Il faut noter qu’il y a quelques exceptions accordées par Pôle emploi, par exemple lorsque l’expatriation se fait dans le cadre d’un rapprochement de conjoint.
En partant, il faut se désinscrire de Pôle emploi et sept jours plus tard, se signaler comme demandeur d’emploi de l’État membre, présenter le document portable U2 remis par Pôle emploi et se soumettre au contrôle qui y est organisé. À noter que les allocations continuent d’être versées par Pôle emploi.

Si vos recherches à l’étranger sont fructueuses, que vous y trouvez un emploi mais que votre contrat est rompu prématurément, Pôle emploi peut prendre en compte les périodes d’activité accomplies dans un autre État de l’Espace économique européen ou en Suisse.

 

Cas particulier

Attention cependant, si vous rentrez en France après avoir perdu un emploi à l’étranger. Lors de votre inscription à Pôle emploi, le niveau des salaires retenus pour le calcul de l’allocation est établi sur la base des rémunérations perçues en France après votre expatriation. Les salaires versés dans un autre État membre ne sont pris en compte que pour déterminer la durée de l’allocation et non son montant.

Dernier cas de figure, si vous êtes indemnisé dans l’État membre où vous avez exercé votre travail et vous revenez en France. Il faut vous réinscrire comme demandeur d’emploi du Pôle emploi de votre domicile sept jours après vous être désinscrit dans le pays que vous venez de quitter. Il vous faudra alors adresser le fameux document portable U2 qui atteste de la durée précise du maintien de vos droits aux prestations chômage.

 
 

Avatar

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires