Marché de l'emploi illetrisme

Illettrisme : 50 millions d’euros de budget en plus pour diviser le taux par deux

, par Innocentia Agbe

France Stratégie, organisme de réflexion dépendant du Premier ministre, a publié un document de travail comportant des solutions pour lutter contre l’illettrisme. L’organisme rappelle que 7 % des adultes sont concernés en France. Or, cette situation a de réelles incidences sur l’emploi de ces personnes.

 

Ramener le taux de 7 % à 3,5 % de personnes en situation d’illettrisme d’ici 10 ans, tel est le souhait émis par France Stratégie. Une étude publiée en 2013* montrait que le niveau moyen des adultes en lecture et en calcul en France est parmi l’un des plus faibles des pays de l’OCDE.

 

2,5 millions de personnes concernées

Pour rappel, l’illettrisme concerne ceux qui ont été à l’école dans l’Hexagone et qui rencontrent tout de même d’importantes difficultés à écrire et à lire. Cette notion est donc à différencier de l’analphabétisme. Il ne s’agit pas de personnes qui n’ont jamais été à l’école ni de l’apprentissage du français pour les étrangers. Ainsi, 2,5 millions d’individus âgés entre 18 et 65 ans en France métropolitaine et ayant été scolarisés dans le pays sont en situation d’illettrisme.

 

Des arguments économiques

Pour inciter à lutter efficacement contre l’illettrisme, France Stratégie avance notamment des arguments économiques :

– Plus la part des adultes possédant les compétences de base est élevée dans un pays donné, plus le revenu par habitant est important.

– Les individus possédant un fort degré de maîtrise des compétences de base ont davantage de chance d’être en emploi et d’obtenir une rémunération élevée.

– La maîtrise des connaissances de base est nécessaire face au processus de polarisation des qualifications : les individus qui les connaissent s’adaptent plus facilement aux nouvelles compétences requises.

 

Mettre le compte personnel de formation à contribution

Pour atteindre son objectif de réduire le taux de personnes en situation d’illettrisme par deux, France Stratégie préconise un budget supplémentaire de 50 millions d’euros, soit un total de 210 millions. Afin de cibler aussi bien les seniors que les jeunes. L’organisme pense que des dotations spécifiques destinées à acquérir les compétences de base doivent être proposées, notamment dans le compte personnel de formation.

 

Focus sur le BTP et l’agriculture

Si la Journée de défense et de citoyenneté sert notamment à identifier et orienter les jeunes en situation d’illettrisme, elle devrait également permettre de leur proposer un accompagnement spécifique, pour France Stratégie. En ce qui concerne les adultes, selon l’organisme, l’ensemble des parties prenantes doit s’impliquer dans le processus de détection : les managers, partenaires sociaux ou encore branches professionnelles. Et il en est de même pour les différents secteurs d’activité, avec un ciblage particulier sur le BTP et l’agriculture.

 

*Enquête PIAAC (évaluation des compétences des adultes) de l’OCDE.

gplus-profile-picture

Innocentia Agbe
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème