Conseil en recherche d'emploi Entretien collectif

Comment réussir un entretien collectif ?

, par Julie Tadduni

L’entretien d’embauche en face-à-face, vous commencez à connaître. Dans un souci de gain de temps et pour faire ressortir certaines compétences, des entreprises optent pour l’entretien collectif. Un exercice à ne pas aborder comme une entrevue classique.

À plusieurs face à un recruteur, il est facile de se laisser déstabiliser. En groupe, la compétition saute immédiatement aux yeux du candidat. Toutefois, cet exercice a l’avantage de permettre au recruteur de gagner du temps, mais aussi et surtout, de faire sortir des traits de caractère nécessaires au poste. “Ici, son intention sera la capacité du candidat à apporter quelque chose à un groupe. Ce qui va être important c’est d’adapter son comportement individuel afin de permettre au groupe d’atteindre l’objectif annoncé. On va s’intéresser à la capacité de chacun à s’intégrer dans une intelligence collective”, indique Caroline Carlicchi, coach certifiée, fondatrice de Coaching Go. C’est pourquoi il faudra se préparer à l’exercice de manière différence.

 

Montrez qui vous êtes !

“Il est important en amont d’identifier ce que l’on aime faire (créativité, gestion du temps…)  pour se positionner sur ce créneau dès le début de l’entretien, recommande Caroline Carlicchi. Le but n’est pas de prendre le dessus sur l’autre, mais de s’intégrer pour atteindre plus rapidement un objectif.” Pour elle, vous devrez mettre en avant des compétences avec lesquelles vous êtes à l’aise le jour J, et ne surtout pas jouer un rôle. Par exemple si vous êtes de nature plutôt introvertie, ne faites pas mine d’être extraverti, vous devez être suffisamment à l’aise pour interagir. “Sachant que ce type de personnalité est nécessaire au bon fonctionnement des entreprises comme l’explique Susan Cain dans “Le pouvoir des introvertis”. Imaginez une entreprise où seules des personnalités extraverties se côtoient”, s’amuse la coach.

 

Soyez beau joueur

Faut-il se rendre à cet entretien avec un mental de compétiteur ? “Tout dépend du poste et de la culture d’entreprise, estime Caroline Carlicchi. Si par exemple vous candidatez à un poste de commercial, où il existe une certaine forme de compétition, cet aspect sera observé par le recruteur. Si en revanche le poste ne justifie pas d’avoir l’esprit de compétition, alors il faudra jouer sur le collaboratif. C’est pourquoi il faut réfléchir à la nature du poste proposé ainsi qu’à la culture de l’entreprise en question avant même de passer l’entretien. Mais une fois encore, le but n’est jamais d’écraser les autres.”

gplus-profile-picture

Julie Tadduni
Journaliste Web et community manager pour Rebondir


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires