Conseil en recherche d'emploi smartphone_rebondir

Le mobile prend de l’ampleur dans les processus de recrutement

, par Marie Roques

54 % des actifs ont postulé à un emploi depuis leur téléphone mobile en 2018, contre 22 % l’année dernière. C’est l’un des principaux enseignements de l’enquête “Le recrutement et la recherche d’emploi en 2018”, mené par HelloWork.

 

Si la tendance paraît logique, le fait de postuler sur smartphone a mis du temps à s’inscrire dans les habitudes des candidats. Ainsi, plus de la moitié des actifs interrogés par HelloWork ont utilisé leur téléphone pour postuler l’année dernière. Un chiffre qui a plus que doublé en un an. “L’ensemble des acteurs ont fait du chemin sur ce sujet, estime François Leverger, directeur général de HelloWork. Un travail important a notamment été mené sur les outils. Il est par exemple possible de prendre son CV en photo pour qu’il s’intègre sous la forme d’un document cohérent directement dans les systèmes des entreprises.”

 

Le savoir-être encore et toujours

Côté recruteurs, elles sont 56 % à disposer d’une version mobile de leur site RH/recrutement. Un canal qui a pris le pas sur les applications dédiées. Les sociétés répondantes ne sont que 10 % à affirmer disposer d’une application spécifique pour le recrutement. Parmi les autres grands enseignements de l’étude, on peut notamment retenir que le savoir-être est un motif de refus d’une candidature pour 98 % des recruteurs mais aussi une raison de faire des concessions sur les diplômes pour 85 % d’entre eux. “C’est un élément essentiel, assure David Beaurepaire, directeur délégué de HelloWork. Le savoir-être du candidat doit correspondre à celui de l’entreprise”. À bon entendeur !

gplus-profile-picture

Marie Roques
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème