Conseil en recherche d'emploi entretien

Savoir doser la critique en entretien

, par Julie Falcoz

Lors des premiers entretiens, si l’on vous demande votre avis sur l’entreprise concernée, gardez-vous bien de dire toute la vérité.

 
Alors que pensez-vous de nos produits ? ”, “Quels pourraient être nos axes d’amélioration selon vous ? ”, “Avez-vous jeté un œil sur notre site marchand ?”… Attention, avant de vous lancer dans un monologue, freinez des quatre fers pour éviter de perdre en crédibilité pour le poste. “Lors d’un premier entretien, je ne conseille pas de dérouler la liste des critiques, cela voudrait dire que vous avez regardé ce qui ne va pas avant d’observer ce qui est positif”, préconise Nathalie Renard, directrice associée du cabinet de coaching Nextcreativity. Le risque ? Fermer la discussion, sans même enrichir le débat. Et que la personne en face de vous se braque, surtout si c’est l’initiatrice du produit ou du projet en question.

 

Votre interlocuteur

Avant d’enrober votre discours, vous allez surtout l’adapter selon la personne que vous avez en face de vous. “Si vous vous adressez à un chargé de recrutement lors du premier entretien, ou au responsable d’équipe après avoir passé plusieurs étapes, vous n’allez pas donner les mêmes informations. En contextualisant vos réponses, vous allez apporter une information pertinente”, analyse Nathalie Renard. Attention, si vous n’avez pas de suggestions à faire, ne vous forcez pas, “on ne se force pas à avoir un esprit critique”, suggère-elle.

 

Et si ?

Formuler des critiques de manière positive vous permettra d’ouvrir la discussion. “Au-delà de critiques, c’est plutôt un feedback qui est demandé, pour avoir un regard extérieur, faire avancer le débat et permettre à l’entreprise concernée de progresser”. À vous de poser des questions, proposer des pistes d’amélioration et donner des suggestions pour faire passer le message en douceur. Ce sera plus agréable pour la personne que vous avez en face de vous. “Surtout, cela montre que vous savez prendre du recul”, tranche la coach. Pour vous entraîner avant le jour J, elle suggère un outil, l’avocat de l’ange, pour mieux construire avant de critiquer. Commencez votre phrase par “Ce que j’aime dans vos produits/votre entreprise, c’est…” et à vous de continuer en mettant en valeur les bénéfices et en apportant des améliorations.
 
 

Julie Falcoz
Journaliste


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires