Enquêtes funéraire

Métiers insolites : osez le funéraire !

, par Camille Boulate

Vous recherchez un emploi ou souhaitez effectuer une reconversion ? Pourquoi ne pas vous orienter vers des fonctions qui sortent de l’ordinaire ? Le milieu du funéraire offre de belles opportunités, accessibles à tous les profils. Le métier de conseiller funéraire reste la fonction la plus en demande de candidats.

Peu connu du grand public, le métier de conseillers funéraires est pourtant en pleine croissance et pourvoyeur d’emploi. Nécessitant peu de prérequis, vous pouvez accéder rapidement à l’emploi grâce à une formation courte.

 

Une offre publiée par jour

En demande de candidats, le segment du funéraire est lui aussi un secteur qui recrute. Composé de différents métiers (thanatopracteur*, marbrier, maître de cérémonie, porteur…), le milieu ne vous attire pas de prime abord et ne fait pas partie de vos domaines de prédilection ? Pourtant certaines fonctions, comme celles de conseiller funéraire (personne accompagnant les familles lors des différentes étapes avant et pendant les obsèques) sont constamment à la recherche de nouveaux profils. “Aujourd’hui,c’est simple, nous publions une offre d’emploi par jour sur notre réseau des anciens élèves. Je n’ai pas souvent de réponse car ils sont tous déjà en poste”, assure Florence Fresse, directrice de l’École nationale des métiers du funéraire.

 

Un cursus en deux étapes

La formation, ouverte à tous les profils que vous soyez titulaire du baccalauréat ou non, est scindée en deux modules. Un premier, théorique, de 140 heures et un second, de stage pratique, d’une durée de 70 heures. Comme le rappelle Véronique Reynaud, 49 ans, en pleine reconversion professionnelle.

“C’est à l’issue de ces deux étapes que nous pouvons passer le diplôme qui se décompose en deux parties : un écrit de 80 questions et un oral devant un jury sélectionné par la préfecture. Nous avons un délai de 12 mois dès que nous avons achevé notre formation pour passer notre diplôme, favorisant ainsi les embauches auprès des entreprises.”

*métier consistant à intervenir sur le corps des défunts pour une réalisation de soins.

Retrouvez l’intégralité de cet article, sur les ‘Métiers insolites’ dans le prochain numéro de Rebondir (n°236), en kiosque le 7 mars.

gplus-profile-picture

Camille Boulate


Sur le même thème