Les entreprises qui recrutent © Matthieu Engelen

© Matthieu Engelen

3 000 embauches prévues chez Burger King

, par Stéphanie Condis

La chaîne de restauration rapide va créer 3 000 postes dans les 12 prochains mois afin d’accompagner les nombreuses ouvertures en France, en recrutant tous les types de profils et en accélérant l’intégration de personnes handicapées.

Burger King se développe rapidement dans toute la France (zones rurales comme urbaines) et a donc besoin, pour l’année à venir, de renforcer ses équipes. Plus de 3 000 nouveaux emplois (dont 95 % de CDI) vont être générés par l’ouverture de restaurants complétant l’offre de plus de 450 établissements déjà implantés dans l’Hexagone. Ces recrutements, qui concernent les établissements directement exploités par l’enseigne et ceux en franchise, s’ajoutent aux nécessaires remplacements de salariés, liés au turn-over.

La chaîne de restauration rapide propose trois types de fonctions principales. Tout d’abord les équipiers, qui ont en général 25 ans en moyenne et assurent des missions polyvalentes, travaillant en cuisine comme en direct avec les clients : plus de 2 500 postes sont à pourvoir, dont quelques centaines destinées aux alternants, et les contrats peuvent être à horaires flexibles. Puis les managers, dont la moyenne d’âge est de 30 ans : 400 nouvelles embauches sont prévues. Et enfin les directeurs de restaurant, 40 ans en moyenne : une soixantaine sont recherchés par Burger King.

A lire aussi : Opération séduction pour la restauration

« Toutes les candidatures sont les bienvenues, quels que soient l’âge ou le profil, avec ou sans diplôme et expérience, précise Gaël Mosny, directeur des ressources humaines chez Burger King France. Pas de distinction non plus entre hommes et femmes… D’ailleurs, la parité est bien respectée à tous les niveaux dans le groupe. »

Le DRH insiste sur l’importance de la motivation et du savoir-être plutôt que le contenu du CV : « Les qualités humaines que nous recherchons sont la rigueur et la discipline car il s’agit de métiers de process. Mais aussi l’esprit d’équipe et le goût de la relation client. »

L’enseigne a lancé, depuis un an, le slogan « Recrutez-nous ! » pour attirer les candidats : « La relation entre les employeurs et ceux qui cherchent un travail s’est inversée dans la restauration, explique Gaël Mosny. Aujourd’hui le choix est plus vaste qu’avant pour ceux qui veulent postuler, car il y a beaucoup d’annonces dans le secteur. Nous voulons donc faire en sorte qu’ils décident d’intégrer Burger King pour ses particularités, comme la bonne humeur ambiante et les possibilités d’évolution professionnelle. » En effet, la société a fixé l’objectif de 80 % des managers et des directeurs issus de la promotion interne, des progressions de carrières rendues possibles, notamment, par les programmes de formation théorique ou de terrain.

A lire aussi : L’insertion professionnelle des personnes handicapées progresse

Autre objectif, d’ici à 2024, intégrer aux effectifs 4,5% de personnes en situation de handicap au sein de la soixantaine de restaurants directement gérés par Burger King, et, plus tard, dans ceux en franchise. D’où le partenariat qui vient d’être signé, pour trois ans, avec l’Agefiph, l’association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées, organisme qui a pour but de promouvoir et d’accélérer l’emploi de ces actifs. « Cette convention vise aussi à développer des mesures favorisant la santé au travail ou encore à renforcer la détection précoce des situations à risque, l’anticipation des inaptitudes et le maintien dans l’emploi des collaborateurs confrontés au handicap, » ajoute Gaël Mosny.

Pour postuler chez Burger King, il est possible de déposer son CV directement dans un restaurant ou bien de le faire en ligne sur recruteznous.fr

 

Avatar

Stéphanie Condis
Journaliste


Sur le même thème