Mobilité Paris

Travailler en… Île-de-France

, par Marie Roques

Avec la densité d’entreprises la plus importante en France, la région francilienne regorge d’opportunités d’emploi dans des domaines très divers comme l’administratif, la communication, les transports ou encore le téléconseil. L’essentiel étant d’être stratégique dans vos recherches en présélectionnant bien en amont les entreprises susceptibles d’être intéressées par votre profil.

En matière d’emploi, la région Île-de-France fait souvent état d’une situation à part face à d’autres zones du territoire national. Si elle n’échappe pas complètement à la crise économique, certains secteurs parfois délaissés dans d’autres régions se révèlent extrêmement dynamiques près de Paris. Ainsi, selon l’enquête emploi en Île-de-France réalisée par l’Insee, en 2014, l’emploi salarié marchand francilien a progressé de 0,2 % par rapport à l’année précédente grâce, notamment, à la bonne tenue du secteur tertiaire hors intérim. Le tertiaire marchand reste le principal moteur de l’emploi, selon l’Insee. Il a progressé de 17 800 postes en 2014.
On apprend également que les effectifs salariés sont toutefois en repli dans l’industrie et la construction. Pour autant, la situation n’est pas homogène dans la région, si le marché de l’emploi connaît une embellie à Paris, il se dégrade dans les Yvelines.

 

Favoriser la pratique

Parmi les secteurs qui recrutent, figurent la plupart des métiers en lien avec le consommateur et le commerce en général, qu’ils s’exercent par téléphone ou en face à face. “Nous constatons une reprise nette sur les métiers du commerce, confirme Alex Motilla, responsable recrutement chez Tertialis, implanté à Paris. Sur ces fonctions, les entreprises du domaine de la banque-assurances, les sociétés mutualistes et l’univers de la santé éprouvent des besoins importants.” Les profils sont notamment recherchés pour des missions de recouvrement et de développement de portefeuille client.
Des besoins se font également sentir dans le secteur de la communication et du marketing, notamment sur des postes d’assistanat. Un élément doublement intéressant qui implique que ces entreprises connaissent une certaine dynamique. “Si elles souhaitent communiquer, elles ont dans l’idée de se développer et donc, éventuellement, de recruter”, éclaire Alex Motilla, tout en précisant qu’il s’agit juste d’un frémissement étant donné que les offres d’emploi dans ce secteur étaient quasiment inexistantes depuis 5 ans.
Les métiers liés à l’administratif ont également le vent en poupe notamment sur des fonctions d’agent administratif et d’opérateur de saisi. “Sur ces postes, des profils titulaires du bac avec de l’expérience conviennent parfaitement, souligne Alex Motilla. D’une manière générale, l’expérience est un élément primordial sur l’ensemble des postes sur lesquels nous sommes amenés à recruter.”

 

Entre bonne présentation et autonomie

Les opportunités d’emploi sont également présentes dans le secteur des transports et notamment sur des postes de conducteurs de bus, mais aussi de chauffeurs poids lourds. “La demande est très forte tout au long de l’année, confirme Emmanuel Morey responsable de l’agence d’emploi Temporis implantée à Colombes (92). D’ailleurs, de nombreux salariés en intérim sont régulièrement embauchés en CDI.” Pour être candidat sur ce type de poste, il est indispensable d’être titulaire du permis D et de suivre la formation initiale minimum obligatoire (Fimo) à renouveler tous les 5 ans. “Nous recherchons des personnes qui ont une bonne présentation, mais aussi le sens du service client, ajoute Emmanuel Morey. Pour les postes qui concernent le transport urbain, il faut également être capable de gérer une caisse car c’est le conducteur qui délivre les titres de transport.” À titre informatif, la RATP a recruté environ 1 000 conducteurs de bus depuis le début de l’année.
Concernant les fonctions de conducteurs de car dans le domaine du tourisme, il est demandé aux candidats de faire preuve d’une forte autonomie. “Les professionnels vont être amenés à récupérer des élèves devant une école pour les emmener dans un parc de loisirs, par exemple, cite Emmanuel Morey. Il est également indispensable de bien connaître la région Île-de-France”.
Les chauffeurs poids lourds et super poids lourds sont également très demandés surtout dans la région de Roissy Charles-de-Gaulle pour travailler pour des entreprises à rayonnement régional ou national.

 

Grande distribution, artisanat, téléconseil

Dans la région, le secteur de la grande distribution éprouve des difficultés à trouver des profils sur des postes d’employés libre-service, mais aussi d’autres métiers en tension comme pâtissier, poissonnier ou encore boucher.
D’après les spécialistes du marché de l’emploi en Île-de-France interrogés, les entreprises de téléconseil ont également beaucoup de mal à trouver des candidats. Sur ces postes, il n’y a pas de niveau minimum de diplôme requis. Une bonne élocution et une maîtrise correcte de l’orthographe pourront vous permettre de réussir vos entretiens. Il faut également savoir que les entreprises sont extrêmement nombreuses en Île-de-France, il est donc nécessaire de bien cibler les offres et les interlocuteurs à contacter pour toucher les sociétés qui vous intéressent. Il est aussi essentiel d’avoir un CV bien présenté et à jour à remettre aux agences d’emploi et ne pas oublier qu’elles auront probablement plusieurs missions ou contrats qui correspondent à votre profil.

gplus-profile-picture

Marie Roques
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. Jobs d’été : 6 000 offres à pourvoir – Rebondir, le

    […] de surveillant de baignade, de vendeur ou encore d’employé de restauration, pour la plupart en Île-de-France sur cette édition. Une aide à la rédaction de CV, des ateliers et des conseils pour la recherche […]

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires