Événements Apprentis, témoignez !

Apprentis, témoignez de votre vécu !

, par Aline Gérard

Une voie de garage ! C’est encore ainsi que certains parents et certains jeunes perçoivent l’apprentissage. Dans son numéro de mars-avril, Rebondir consacrera une enquête aux initiatives qui visent à changer l’image de cette filière, en donnant confiance à ceux qui font ce choix et en valorisant leur savoir-faire. Mais vous, apprentis, comment avez-vous vécu votre apprentissage ? Que vous a-t-il apporté ? Vous a-t-il permis de trouver rapidement un emploi ? Quel regard les recruteurs portent-ils sur votre CV ? Quelle a été la réaction de votre entourage ? Témoignez en vous servant du champ commentaire ci-dessous, pour décrire la réalité de ce que vous avez connu ou connaissez à l’heure actuelle. Les hauts comme les bas…

gplus-profile-picture

Aline Gérard
Rédactrice en chef de Rebondir


Sur le même thème


Vos réactions (3)

  1. Loi El Khomri : les apprentis se sentent mis de côté par le gouvernement – Rebondir, le

    […] n’avons eu aucun retour. Et lorsque je vois Martinet (président de l’Unef, ndlr) parler des apprentis, cela me fait sourire… Quoi qu’il en soit, nous savons que la question du salaire a été […]

  2. Alternance : 2 800 places à pourvoir en banque – Rebondir, le

    […] Centre de formation de la profession bancaire annonce l’ouverture de 2 800 places en alternance au sein de son établissement, désirées par les […]

  3. Cassandre Joly, le

    Bonjour,

    Je suis apprentie en dernière année de Master (à Montpellier Business School). C’est ma dernière année d’étude et ma première année en tant qu’apprentie (en développement durable, à Air France).

    Loin de me sentir dans une voie de garage, c’est une façon pour moi de faire partie du monde professionnel avant même l’obtention de mon diplôme.
    Terminer ses études avec une ou plusieurs années d’expérience professionnelle renforce grandement l’employabilité selon moi car nous sommes déjà très opérationnels !
    Cela peut également être une façon de commencer à construire son réseau professionnel car dans le monde de l’entreprise, les occasions s’y prêtent régulièrement.

    Le fait de recevoir un salaire et que l’entreprise finance la formation est un plus non négligeable qui permet d’être autonome financièrement.

    En ce qui concerne les cours, notre « double casquette » étudiant et salarié permet d’imaginer très concrètement l’intérêt de ce qu’on apprend dans le monde professionnel. J’ai aussi ressenti une différence de relations avec nos professeurs; il y a davantage d’échanges, c’est plus simple.

    A la fin de cette année, quand il sera temps de chercher un emploi, on verra bien si cette année d’apprentissage a été utile ou pas, mais personnellement je n’en doute pas ! De plus, je pourrai également compter sur le réseau de mes collègues de travail pour maximiser les opportunités de trouver un emploi.

    Je me sens davantage salariée qu’étudiante, car je passe plus de temps en entreprise, et étudier après une journée ou une semaine de travail demande un effort supplémentaire, pas toujours facile à concilier. Il faut cependant le voir comme un challenge ! En s’organisant, c’est possible d’y arriver. C’est une année très riche pour moi, j’apprends énormément, donc je vis positivement cette surcharge de travail !

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires