Actualités digital

Le numérique : un secteur en essor, qui recrute !

, par Mathilde Seifert

Dans le contexte de la pandémie, le digital est devenu encore plus indispensable qu’auparavant. Qu’il s’agisse de plateforme d’e-learning, de logiciels de visio-conférence ou encore d’outils permettant l’organisation du travail en distanciel, les métiers du numérique sont plus que jamais, d’actualité.

Le marché du travail dit de la Tech est complexe. Certes, les métiers du digital ont connu une forte activité suite au confinement et au déconfinement mais ce n’est pas pour autant qu’ils n’en ont pas souffert. Pour autant, le contexte reste favorable.

Les métiers ayant résisté sont ceux fonctionnels, utilitaires, ayant permis à mettre en place les outils du distanciel comme les concepteurs de modules de e-learning. Tous les métiers ayant permis de former les gens sont également en très bonne posture“, explique Aurélien Gilles, manager Expectra, avant d’ajouter : “un certain nombre d’entreprises, pas préparées à la crise et à la mise en place rapide et forcée du télétravail, ont dû demander à leurs équipes techniques de développer des outils, faire attention à ce que ce soit bien sécurisé et à mettre en place toute cela”.

Une partie du marché du digital se concentre aujourd’hui sur les métiers du digital marketing et tout ce qui est UX/UI, c’est-à-dire comment mettre en place de bons parcours clients et avoir une vraie réflexion stratégique et intelligente du parcours des utilisateurs. En effet, avec l’avancée très rapide des technologies liées au Web, de nouvelles qualifications émergent. C’est d’ailleurs le choix qu’a fait Louise Tomasini, ingénieur UX/UI design. En effet,  après un bac STG et des études de communication,  elle s’est lancée dans le digital design.

“Ce secteur est en pleine expansion, pour preuve, mon entrée dans le monde du travail s’est fait facilement. Ce métier offre  une grande variété au niveau des projets. Les challenges peuvent aller de l’interface d’une télévision à une borne e-commerce. Aujourd’hui, il n’y a pas une seule entreprise n’ayant pas de projet digital en cours et ces dernières acquièrent une certaine maturité dans le domaine”.

 

 

L’évolution des formations

Si un véritable manque de formations était ressenti il y a quelques années, “la formation semble elle aussi suivre la cadence de cette évolution. Les écoles du numérique pullulent sur tout le territoire et en ligne, et promettent toutes un emploi garanti”.

Le secteur du digital est attractif mais peut toutefois paraître inaccessible pour un grand nombre de personnes. Il y a un long travail de vulgarisation et de communication pour aller au-delà des stéréotypes. Même si les entreprises expriment de plus en plus de besoins dans le domaine, un déséquilibre est présent entre l’offre d’emploi et la demande des candidats.

« Les opportunités d’emplois abondent dans ce domaine et en particulier pour les développeurs mais également pour tous les métiers techniques et liés à la sécurité informatique », détaille Aurélien Gilles.

 

L’expérience de terrain est primordiale

 

Pour un développeur, l’apprentissage d’un ou plusieurs langages de programmation est essentiel. Il est donc conseillé de suivre un cursus informatique pour se familiariser avec les machines, réseaux ou type de programmation. En parallèle de ces compétences techniques, il est très important pour le candidat de disposer d’un sens analytique, d’une certaine structuration d’esprit, et d’une certaine logique pour créer des algorithmes, les optimiser et résoudre les problèmes.

Aujourd’hui, l’accès aux métiers du digital a évolué. En effet, il n’est plus obligatoire de passer par une formation universitaire pour prétendre à un emploi. Il n’existe aucune formation technique toute faite et ce grâce à l’évolution du numérique et à l’émergence de forums d’utilisateurs. Ainsi, de nombreuses personnes peuvent être sensibilisées au monde de l’informatique et transformer cette appétence en choix de reconversion. Certains peuvent donc choisir de se former par eux-mêmes à ces métiers grâce à un large choix de tutoriels et une grande communauté d’entraide.

Dans ce domaine plus qu’ailleurs, l’expérience sur le terrain est primordiale. En parallèle, des nouvelles formations émergent. Elles se déroulent le plus souvent sur quelques mois et permettent pour ceux qui le souhaitent, d’avoir un véritable cadre. L’une des plus connues est l’école 42. Les jeunes générations sont attirées par ces professions mais ont également plus d’exigences que leurs aînés. Ils prêtent davantage d’importance à l’ADN de l’entreprise, à ses valeurs. Ainsi, ils attendent de bénéficier d’une véritable qualité de vie au travail qui passe par une bonne ambiance avec l’équipe, la flexibilité des horaires et des lieux de travail.

 

 

Avatar

Mathilde Seifert


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires