Actualités interim-btp

Les intentions d’embauche repartent en France

, par Marie Roques

S’il est parfois difficile, ces derniers temps, de trouver des indicateurs positifs, le baromètre sur les perspectives d’emploi pour le 4e trimestre publié par Manpower montre toutefois des signes encourageants.

En cette rentrée incertaine, le baromètre Manpower sur les perspectives d’emploi table sur une création nette d’emploi de 3 % sur le 4e trimestre, soit une progression de 14 points par rapport au trimestre précédent. Si l’on compare ce chiffre à la même période, l’année dernière, on observe néanmoins un recul de 9 points.

Le baromètre nous apprend également que les intentions d’embauche progressent dans tous les secteurs par rapport au trimestre précédent, et s’avèrent positives dans 5 secteurs d’activité sur les 7 étudiés. C’est dans le domaine de la construction que la reprise est la plus forte avec une prévision nette d’emploi de +14 %, en hausse de 24 points en un trimestre, mais un recul de -10 points en un an. De son côté, le secteur de l’hôtellerie-restauration conserve des prévisions d’embauche négatives avec une chute de 19 points par rapport au quatrième trimestre 2019.

 

A lire aussi : Une baisse “historique” des embauches, mais un début d’embellie ?

 

Une reprise contrastée

Autre enseignement, les employeurs français se montrent plus optimistes que leurs homologues d’Europe-Moyen Orient-Afrique quant à l’avenir. Ainsi, 41 % des employeurs français considèrent que, d’ici trois mois, leur volume d’embauche redeviendra à ce qu’il était avant la crise sanitaire. Et , d’ici 3 à 6 mois, 54 % des employeurs français projettent de faire revenir à plein temps ceux de leurs salariés qui se trouvent actuellement en emploi partiel.

« Ce baromètre reflète l’évolution récente de notre économie et la situation spécifique de la France, commente Alain Roumilhac, Président de ManpowerGroup France. En juillet 2020, l’activité économique en France a été 7 % inférieure à la normale, selon la Banque de France. Cela représente une amélioration, par rapport au -9 % que nous avons enregistré au mois de juin. Les chefs d’entreprise anticipent une reprise progressive, contrastée selon les secteurs, et affichent pour l’instant un volontarisme prudent. Ils savent que la rentrée 2020 sera déterminante : la situation s’améliore, mais reste fragile ».

 

 

Avatar

Marie Roques
Rédactrice en Chef


Sur le même thème