Actualités Normandy,,France,,September,2007.,Apple,Crop,In,Autumn.,Students,Seasonal

Emploi saisonnier : premiers pas vers un CDI

, par Eve Mennesson

Etre saisonnier permet aux personnes qui recherchent un premier emploi, qui se reconvertissent ou qui ont du mal à trouver un poste d’être facilement recrutées. D’autant plus que les employeurs font face à une pénurie de candidats.

Et si vous deveniez saisonnier ? C’est l’année pour se lancer dans cette expérience, tant la pénurie de profils se fait sentir. « Rien que dans la restauration, il manque 200 000 à 300 000 saisonniers en France. Mais nous avons également des difficultés à recruter dans l’encadrement des enfants ou encore les métiers du bien-être« , témoigne Olivier Chassignet, DRH de la branche « mise en place villages » de Club Med Europe-Afrique. Mickael Neveu, chef de projet animation de la plateforme « Lot, terres de saisons » (terres-de-saisons.fr), service proposé par les communautés de communes Quercy-Bouriane et « Causses et Vallée de la Dordogne », qualifie d’exploit le fait de parvenir à constituer des équipes au complet : « C’est de plus en plus compliqué dans les métiers en tension comme le service et la cuisine« .

Dans l’agriculture, les saisonniers sont demandés, et ce toute l’année. Pour trouver des candidats, l’association nationale paritaire pour l’emploi et la formation en agriculture (Anefa) a lancé son propre site, lagriculturerecrute.com. Son président, Dominique Boucherel, souligne que « comme le secteur agricole recherche des emplois pérennes, notamment dans l’élevage ou les grandes cultures, les saisons sont un bon moyen de capter du personnel permanent. »

Lire aussi : 5 étapes pour trouver un emploi saisonnier

Rigueur et ponctualité

En effet, les recrutements de saisonniers étant de plus en plus tendus, de nombreux employeurs n’hésitent plus à signer un CDI afin de les fidéliser. Pour Norauto, les saisons sont vues comme un vivier de recrutements de collaborateurs en CDI. Idem pour Club Med, précise Olivier Chassignet : « Ils peuvent même accéder à des fonctions d’encadrement. »

Un CDI, c’est ce qu’espère décrocher Geoffrey, à l’issue des saisons : « Je suis chauffeur-livreur de fin mars à fin novembre mais mon entreprise a des besoins toute l’année« . Son poste, trouvé via Facebook grâce à « Lot, terres de saisons », va peut-être lui permettre d’accéder à la sécurité de l’emploi. Et ce sans compétences particulières à part celles d’être rigoureux, ponctuel et énergique. Des qualités de savoir-être que les employeurs de saisonniers recherchent aujourd’hui en priorité. « A partir du moment où la personne a envie de travailler, d’apprendre, qu’elle est volontaire et motivée… il est possible de décrocher sans problème un poste de saisonnier, » assure Damien Costanzo, gérant de l’agence Côte Ouest Interim, basée en Dordogne, sur le bassin d’Arcachon et à Bayonne, qui a développé une filiale consacrée aux saisonniers ou extras. Laurent Putz, responsable commerce à la CCI Bordeaux-Gironde, note, de son côté, que c’est la ponctualité et le sérieux qui sont avant tout recherchés. Quant à Mickael Neveu, il constate que « les employeurs sont de moins en moins exigeants sur la formation ou l’expérience professionnelle : ils sont de plus en plus ouverts aux savoir-être mais aussi à la transversalité des compétences, c’est-à-dire transposer les compétences acquises lors d’une expérience sur un poste différent. » Ainsi, Anne Combès, directrice de l’agence Pôle emploi de Carcassonne, dans l’Aude, pousse auprès des entreprises la méthode de recrutement par simulation afin de détecter l’habilité des personnes.

Logement, salaire et jour de repos

Si les employeurs sont prêts à faire des concessions sur les compétences des saisonniers, c’est parce qu’ils les forment eux-mêmes. Ingrid Robil, leader RH Norauto France, enseigne qui possède un institut de formation, détaille : « Pour les saisonniers, cela reste de la mécanique de base, comme monter des pneus ou réaliser une vidange. » Club Med forme ceux qui n’ont pas les compétences requises à travers son Université des talents. Les plus petites structures peuvent se tourner vers des organismes publics pour les épauler dans cette démarche. Isabelle Dollinger, vice-présidente de la collectivité européenne d’Alsace, explique d’ailleurs que l’institution a mis en place des modules pour compléter l’offre de formation des agriculteurs.

Les employeurs font aussi de plus en plus d’efforts pour loger leurs saisonniers, un des principaux freins au recrutement. Laurent Putz rapporte des initiatives autour du bassin d’Arcachon, comme celle de la ville de Gujan qui met à disposition des saisonniers le lycée de la mer. Ou encore le Cap Ferret qui a créé une base de vie estivale. Dans le Lot, Mickael Neveu parle de grandes avancées sur le sujet  : « La commune de Thégra a construit un hébergement intergénérationnel, bâtiment dans lequel des saisonniers vivent aux côtés de retraités, tandis que l’association « Fais comme chez toit » a lancé un système de mise à disposition de chambres chez l’habitant contre un petit loyer de 200 à 300 euros. »

Dominique Boucherel, de l’Anefa, observe que, dans le secteur agricole, en général, les employeurs essayent de trouver un logement pour les saisonniers : « Des mini bus peuvent aussi être mis à disposition des personnes pour leur permettre de rejoindre l’exploitation. » Le prix de l’essence peut, en effet, poser des problèmes pour trouver des profils à cause des kilomètres à parcourir tous les jours pour accéder à un emploi.

Club Med n’a pas ce souci : les saisonniers sont hébergés et nourris (moyennant un petit prélèvement sur leur salaire) et ont même accès aux activités des clubs. De quoi séduire ceux qui ont envie de vivre une belle expérience le temps d’un été ou d’un hiver. D’autres misent sur une augmentation des rémunérations. Laurent Putz remarque que le niveau de négociation des salaires est plus élevé qu’il y a quelques années : « De plus, les saisonniers veulent de meilleures conditions de travail en termes d’horaires et de jours de repos. »

 

Avatar

Eve Mennesson


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires