Marché de l'emploi bruno-le-maire

Emploi des jeunes : Bruno Le Maire penche pour une prime à l’embauche

, par Fabien Soyez

Comment aider les jeunes, qui risquent d’arriver bientôt sur un marché du travail sinistré ? Alors que le Medef prône la mise en place d’un “zéro charge” pour l’embauche d’un jeune avec un premier CDI, Bruno Le Maire se dit favorable à une prime à l’embauche.

Alors que sur les 8 semaines du confinement, d’après l’OFCE, quelque 620 000 emplois ont été détruits (pour la plupart des CDD ou des contrats intérimaire), le gouvernement a fait de la question de l’emploi des jeunes (18-25 ans) une “priorité nationale”. Début juin, Emmanuel Macron a promis pour début juillet un plan de protection de l’emploi des jeunes.

Ce plan, sur lequel planchent Muriel Pénicaud et Bruno Le Maire depuis un mois, devrait coûter un peu plus d’un milliard d’euros. Son but : “permettre de maintenir le nombre de jeunes en apprentissage au niveau record atteint grâce à la réforme du début du quinquennat”. En 2019, Le nombre de contrats signés avait progressé de 8,1 %, une première depuis 1993.

Pour aider les jeunes, le gouvernement a annoncé des mesures en faveur de l’apprentissage, avec une prime jusqu’à 8 000 euros pour les entreprises qui embaucheront un apprenti. Mais tandis que 700 000 jeunes diplômés s’apprêtent à débarquer sur le marché du travail à la fin du mois, Bruno Le Maire s’est dit favorable, ce jeudi 18 juin sur France Inter, à la création d’une prime à l’embauche pour “compléter cette mesure”.

LIRE AUSSI : Covid-19 : Face à l’explosion du chômage, vers un “plan massif” pour les jeunes

 

“Une prime pourrait rassurer beaucoup de jeunes”

“Avec Muriel Pénicaud, ministre du Travail, nous sommes en pleines discussions avec les partenaires sociaux, pour prendre une mesure plus vaste, concernant tous les jeunes. Sur la forme, certains (1) proposent une exonération de charges, mais je suis davantage favorable à une prime à l’embauche des jeunes, qu’ils soient en CDI ou en CDD de six mois”, a expliqué le ministre de l’Économie et des Finances.

La prime à l’embauche envisagée par Bruno Le Maire pourrait être mise en place dès septembre 2020. “Elle pourrait rassurer beaucoup de jeunes dans notre pays”, a-t-il conclu. Le montant de cette prime resterait à définir avec les syndicats et le patronat.

L’ensemble des mesures de soutien à l’emploi des jeunes seront intégrées dans le projet de loi de budget rectificatif, présenté mercredi dernier en conseil des ministres et mis en discussion dans les prochaines semaines au Parlement.

LIRE AUSSI : Une redistribution des cartes pour les jeunes diplômés

 

(1) Tout comme le Medef, le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand propose d’instaurer un “zéro charge” pour l’embauche d’un jeune avec un premier CDI. Interrogé sur ce point par France Inter, Bruno Le Maire a rappelé que c’était déjà le cas au niveau du Smic,  mais qu’il voulait “ regarder la baisse de charges supplémentaires au-dessus d’1,6 SMIC pour les jeunes”.

 

 

Fabien Soyez

Fabien Soyez
Journaliste Web et Community Manager


Sur le même thème