Actualités job ete

Quels sont les jobs d’été les mieux payés ?

, par Stéphanie Condis

Vaut-il mieux être bagagiste ou serveur ? Le spécialiste de l’intérim Adecco a épluché les différents emplois saisonniers pour réaliser un classement des jobs d’été les plus rémunérateurs. Voici le top 15 pour la saison estivale 2022.

Qapa, solution digitale du groupe international d’intérim Adecco, a dévoilé son nouveau baromètre des jobs d’été les mieux payés en 2022, en compilant les données des mois de mai et juin. Résultat ? Les métiers les plus représentés dans le top 15 font partie de l’hôtellerie-restauration et des transports, qui cherchent constamment à pourvoir des emplois vacants, ce qui constitue donc une double bonne nouvelle pour les candidats potentiels.
Les deux secteurs monopolisent les 10 premières places du classement :
– en n°1, le poste de voiturier, payé entre 1 800 et 3 500 € brut par mois, sur une base de travail supérieure à 35 heures par semaine et en comptant les pourboires ;
– viennent ensuite, à égalité, péager, rémunéré de 1 800 à 3 000 € car cela inclut le travail de nuit, et barman, métier qui dépasse les 35 heures hebdomadaires ;
– à la 4e place, se trouve le travail de serveur, gagnant chaque mois de 1 650 à 2 900 €, avec les pourboires ;
– en 5e position, cuisinier, avec 1 800 à 2 800 € de revenus mensuels ;
– à la 6e place, hôtesse sur les yachts, soit 2 000 à 2 500 € par mois ;
– en n°7, plagiste, avec 1 700 à 2 400 € si l’on comprend les pourboires ;
– en n°8, billettiste, émargeant entre 1 600 et 2 130 € ;
– en n°9, réceptionniste, avec des émoluments variant de 1 600 à 2 000 € pour un temps de travail supérieur à 35 heures par semaine ;
– en n°10, bagagiste qui touche entre 1 600 et 2 000 €.

A lire aussi : Emploi saisonnier, premiers pas vers un CDI

La suite du palmarès est plus variée concernant l’origine des jobs d’été :
– les 4 places suivantes correspondent à un salaire mensuel situé entre 1 600 et 2 000 € : vendangeur et préparateur de commandes (qui travaillent plus de 35 heures), surveillant de baignade et animateur ;
– enfin, à la 15e et dernière place du classement, jeune fille au pair qui reçoit entre 1 600 et 1 900 € par mois mais bénéficie de l’avantage d’être logée…

Avatar

Stéphanie Condis
Journaliste


Sur le même thème