Conseil en recherche d'emploi LinkedIn

5 conseils pour trouver un emploi grâce à LinkedIn

, par Julie Falcoz

LinkedIn est un indispensable quand on cherche du travail. Mais ce n’est pas facile de se démarquer dans cette jungle de profils. Le point sur les “do & don’t”.

 

Un profil complet

“Quoi que l’on souhaite faire avec son profil, il faut qu’il soit complet pour pouvoir apparaître dans les premiers résultats de recherche”, prévient Philippe Douale, directeur du cabinet de recrutement Orgaphenix et auteur de l’e-book 7 erreurs à éviter sur Linkedin. Cela signifie remplir les prénom, nom, emploi et surtout ajouter une photo de profil, professionnelle, et une photo de couverture personnalisée, “indispensable pour se différencier des autres profils”.

 

Un titre pertinent

Selon Philippe Douale, il ne faut pas se contenter d’y écrire son poste : “Misez plutôt sur des mot clés qui correspondent à vos compétences et pour lesquels vous voulez être trouvé. Le nombre de caractères est limité mais il faut vraiment l’exploiter au maximum”. Pour choisir les bons mots clés, mettez-vous à la place du recruteur. C’est son vocabulaire que vous devez utiliser. Pour cela, décortiquez les offres d’emploi de l’entreprise, ses réseaux sociaux et son site Internet. Autre astuce : écrivez votre secteur d’activité en lettres capitales, pour faciliter la lecture dans la liste. “LinkedIn est une gigantesque base de données et fonctionne comme telle”.

 

Les dernières expériences professionnelles enrichies

Personne n’a le temps de lire les profils en entier. Précisez toutes vos expériences professionnelles mais détaillez vraiment les 3 dernières en décrivant de manière assez précise chaque poste. “Si vous n’êtes plus en poste, évitez le blanc, laissez plutôt votre dernier emploi sans le changer. Sinon l’algorithme ne vous fera pas apparaître dans les résultats de recherche”.

 

Un résumé fourni

Là encore, rédiger une synthèse de son profil est un indispensable sur LinkedIn. Concentrez-vous sur le passé, d’où vous venez, le présent, ce que vous faîtes actuellement, et le futur, le type de poste que vous briguez, puis ajoutez quelques faits d’armes (récompenses, projets menés à bien…). “Ce qui marche ? Le storytelling. Rien ne sert d’ajouter des adjectifs pour décrire votre personnalité, écrivez plutôt une belle histoire pour expliquer qui vous êtes”.

 

Nombre de contacts : une stratégie à adopter

En ce qui concerne les demandes de contacts, il y a plusieurs écoles. Certains font des requêtes à tout-va, d’autres se contentent des personnes qu’ils ont déjà rencontrées en vrai. “En fait, tout dépend de votre objectif sur LinkedIn. Si c’est un support à votre démarche réseau, filtrez. Si vous souhaitez apparaître parmi les premiers résultats de recherche, vous avez tout intérêt à faire partie des contacts de niveau 1 des personnes influentes dans votre domaine. Idem pour se faire repérer par des contacts qui ne vous cherchent pas, connectez-vous à des milliers de personnes. À partir de 5 000, cela commence à être intéressant. Pour soigner votre personal branding, il faut au moins 500 contacts”. De toute façon, selon Philippe Douale, avoir moins de 500 contacts est suspicieux.

 
 

Avatar

Julie Falcoz
Journaliste


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires