Reconversion & Formation finance

Demandeurs d’emploi : des aides financières au quotidien

, par Chloé Goudenhooft

Outre les aides et les conseils générés par Pôle emploi, il existe un ensemble de dispositifs gratuits mis à disposition des demandeurs d’emploi pour faciliter leur vie quotidienne. Les régions proposent souvent ce type d’initiatives, mais pas seulement. Voici un florilège des possibilités existantes.

Le Pôle emploi propose un ensemble de dispositifs d’aide pour facili­ter les démarches des demandeurs d’emploi. Seulement il n’est pas le seul acteur à les accompagner. D’autres dispositifs existent pour les aider à organiser au mieux leur recherche et leur vie quotidienne. Pour en bénéficier, il faut toujours avoir sur soi un justificatif de situation à jour et demander aux différentes institutions auxquelles on se confronte tous les jours.
L’Île-de-France se montre particulièrement généreuse dans son offre pour les demandeurs d’emploi. La tarification solidarité transport permet d’obtenir des réductions de 50 à 75 % sur le réseau de la RATP. Le public visé concerne les bénéficiaires de la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) ou encore les demandeurs d’emploi titulaires uniquement de l’allocation solidarité spécifique (ASS, pour les personnes qui ont épuisé leurs droits au chômage). La gratuité peut être accordée aux bénéficiaires du RSA (sous un certain plafond de revenus) et aux demandeurs d’emplois titulaires à la fois de l’ASS et de la CMU-C.
Un chèque mobilité peut également être proposé aux demandeurs d’emploi âgés de 16 à 26 ans et habitant en Île-de-France. Il fonctionne comme un bon d’échange et permet de se déplacer à moindre coût sur l'ensemble des réseaux de transports de la région. Il s’obtient avec prescription de la part d’une Mission locale.
À Paris, l’accès aux piscines municipales est gratuit pour les demandeurs d’emploi, de même que l’entrée pour les collections permanentes pour presque tous les musées de la capitale.

Efforts régionaux
En matière de transport, la région Aquitaine possède pour sa part une carte Sésame, mise en place par la SNCF, qui permet d’obtenir la gratuité pour 24 trajets sur le réseau TER Aquitaine et valable un an. D’autres régions ont mis en place des systèmes similaires de gratuité pour les déplacements, comme la Haute-Normandie. Les de­mandeurs d’emploi issus de cette région peuvent bénéficier de 12  chèques donnant droit à un aller simple dans la région ainsi que sur certaines lignes de bus.

Au quotidien
N’oubliez pas que si vos revenus ne dépassent pas certains plafonds (environ 2 200 euros par part), vous pouvez bénéficier du tarif social électricité et gaz (entre 71 et 140 euros d’économies par an pour le premier). Enfin, en termes de téléphonie, des forfaits bloqués à 10 euros et sans engagement sont réservés aux bénéficiaires du RSA chez certaines opérateurs. Ils proposent 40 minutes d’appel et 40 SMS.

 

Les aides du Pôle emploi
Pôle emploi propose des aides pour se rendre à un entretien d’embauche ou à un concours public : bons de déplacement avec forfait kilométrique, bons de transport (pour le train ou l’avion), bons de réservation (tarifs privilégiés sur le train ou l’avion). Les aides à la mobilité (valables aussi bien pour un entretien d’embauche que pour une reprise d’emploi par exemple) comportent également un volet sur la prise en charge des repas et de l’hébergement.
L’Agepi de son côté est une aide destinée aux parents isolés ou en difficulté pour payer la garde de leurs enfants lors d’une embauche ou d’une entrée en formation. Ces dispositifs sont soumis à conditions, il faut se renseigner auprès de son conseiller ou sur le site du Pôle emploi.

Avatar

Chloé Goudenhooft
Journaliste pour Rebondir


Sur le même thème


Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires