Sponsorisé panel-1596587_1920

[Sponsorisé] Le code de la route : première étape pour passer le permis

, par Florent White

Vous venez fraîchement de fêter vos 17 ans (âge légal pour passer le permis), vous êtes étudiant ou vous démarrez dans la vie professionnelle ? Quel que soit votre profil, vous voulez la même chose : gagner votre autonomie en passant le permis de conduire (permis b ou permis moto) rapidement et sans vous ruiner. Mais devenir jeunes conducteurs ne s’improvise pas. Première étape dans cette quête du Graal, le code de la route. Voyons comment réussir le code avant de vous démarrer l’apprentissage de la conduite.

Comment se déroule l’examen du code de la route ?

L’ETG (épreuve théorique générale) est la première étape à réussir pour obtenir votre permis de conduire. Rien ne vous empêche de démarrer la conduite en parallèle de la préparation au code, mais vous devez obtenir le code avant de passer l’épreuve pratique du permis b. L’examen se déroule dans l’un des 1000 centres répartis dans toute la France.
L’épreuve dure 30 minutes et comporte 40 questions à choix multiples, le candidat doit obtenir un minimum de 35 bonnes réponses pour réussir l’examen.
La préparation est donc une étape essentielle pour vous assurer d’obtenir votre code du premier coup. D’autant plus que 1000 nouvelles questions parfois difficiles ont été rajoutées dans le nouveau code lors de la réforme de l’examen en 2016.
Le jour de l’examen, vous devez vous munir d’une pièce d’identité et de votre convocation, qui comporte votre numéro de dossier de permis ou NEDH (Numéro d’enregistrement préfectoral harmonisé).
Le prix du passage de l’épreuve est de 30 euros, à régler le jour-même au centre d’examen. Vous avez les résultats immédiatement après l’examen. Une fois le code obtenu (il demeure valable 5 ans), vous pouvez passer l’épreuve pratique pour valider votre permis à points.

Quels sont les thèmes abordés durant l’épreuve ?

Les 40 questions sont réparties autour des 10 thèmes suivants :
– Dispositions légales en matière de circulation routière (signalisation / panneaux routiers, règles de circulation, priorités, croisement et dépassement, arrêt et stationnement)
– Le conducteur (attitude du conducteur, limites du conducteur, facteurs de risque)
– La route (nuit, intempéries, tunnels, tramways, passage à niveau, zones de travaux, autoroute)
– Les autres usagers de la route (usagers vulnérables, 2 roues, transports en commun, poids lourds, véhicules d’intérêt général)
– Notions diverses (documents obligatoires, les bonnes réactions en cas d’accidents matériels, installation des passagers, installation du chargement, permis à points, infractions)
– Premiers secours (protéger, alerter et secourir)
– Prendre et quitter le véhicule (s’installer au poste de conduite, quitter le véhicule)
– Éléments mécaniques liés à la sécurité de la conduite (éléments mécaniques, pneumatiques, équipements de sécurité, témoins, commandes, contrôle technique)
– Équipements de sécurité des véhicules (installer les enfants, installer les adultes, équipements de sécurité)
– Règles d’utilisation du véhicule en relation avec le respect de l’environnement (éco conduite et écomobilité)

Comment préparer et passer l’examen ? Plusieurs formules existent 

L’auto-école classique

Dans ce cas, l’auto-école s’occupe de tout. Elle met ses locaux à votre disposition pour réviser l’examen (cours de code et tests de code de la route) sous le contrôle d’un moniteur professionnel. La plupart du temps, elle offre également un accès à une formation en ligne, complémentaire à la formation en présentielle. Selon votre niveau de progression, le moniteur qui vous suit, propose de vous inscrire pour passer l’examen officiel du code de la route. L’auto-école s’occupe de toutes les démarches administratives (sous réserve que vous fournissez les éléments nécessaires à la constitution du dossier d’inscription : pièce d’identité, justificatif de domicile, photos, etc.). Elle vous fournit notamment le NEDH qui vous sera demandé le jour de l’épreuve.

Avantages :
–             Vous bénéficiez d’un accompagnement pédagogique
–             C’est l’auto-école qui s’occupe de toutes les démarches
Inconvénients :
–             Les horaires de cours ne sont pas toujours adaptés à votre emploi du temps
–             Les prix sont élevés : comptez en moyenne 300 euros pour un forfait « cours + test code + passage au code de la route »

Le code de la route en candidat libre

Il est tout à fait possible de réviser le code et de passer l’examen en candidat libre en s’inscrivant sur un site proposant un accès illimité à des milliers de questions pour vous entraîner. Le coût d’inscription à ces sites est de l’ordre de 25 euros pour 3 mois.
Lorsque vous vous sentez prêt à passer l’épreuve, il est impératif de vous procurer un numéro d’enregistrement préfectoral harmonisé (NEPH) avant de vous inscrire dans l’un des centres d’examen proche de chez vous.
Pour obtenir votre NEPH, il vous suffit d’aller sur le site de l’ANTS (agence nationale des titres sécurisés) et de suivre les étapes indiquées.

Avantages
–             Vous êtes totalement autonome
–             Vous pouvez vous préparer et passer le code pour moins de 60 euros
Inconvénients
–             Il n’y a pas d’accompagnement pédagogique
–             Ce n’est pas toujours motivant de se préparer seul à un examen


L’auto-école en ligne

Depuis quelques années, une nouvelle génération d’auto-écoles propose un modèle test code de la route en ligne. Ces auto-écoles n’ont pas de structure physique comme les auto-écoles classiques, ce qui leur permet de réduire considérablement leurs frais de fonctionnements et ainsi de proposer des formules « code + conduite » à des tarifs particulièrement intéressants (les tarifs des formations complètes démarrent à moins de 700 euros).

Il est possible de choisir la formule « code en candidat libre » ou d’opter pour une formation « code en ligne encadrée par un moniteur agréé ».


En général, les élèves qui s’inscrivent à ces écoles, profitent des tarifs particulièrement bas pour passer l’intégralité de leur permis de conduire « forfait code + conduite ». Le réseau de moniteurs diplômés et agréés par l’école, permet aux apprentis de planifier leur programme de formation avec une grande souplesse (horaires larges et présence de nombreux moniteurs sur tout le territoire).

Avantages
–             Les tarifs sont très attractifs (moins de 700 euros pour le permis complet)
–             Les plages horaires sont plus larges que dans auto-écoles classiques
–             Le nombre de moniteurs disponibles par élève est plus important que dans une auto-école classique
–             Vous bénéficiez d’un accompagnement pédagogique par des moniteurs diplômés
–             Ces écoles proposent de très nombreuses formules adaptées à tous les besoins
–             Elles affichent des taux de réussite très élevés (90 % de réussite au code)
Inconvénients
–             La préparation au code se fait intégralement en ligne, ce qui peut ne pas convenir à certains élèves préférant une formation en présentielle

Notre avis

Ce n’est pas un hasard si les auto-écoles 100 % en ligne ont le vent en poupe depuis quelques années. Ces formules s’adaptent idéalement aux contraintes des jeunes apprentis conducteurs en leur proposant des formules simples, pas chères et modulables à souhait.

 

Florent White


Sur le même thème


Vos réactions (1)

  1. Alain, le

    Malheureusement l’emploi d’auto entrepreneurs en tant que moniteurs d’auto-ecole est interdit par la loi. En effet chaque enseignant doit être diplômé et rattaché à une auto école agréée par département. Or ceci crée un lien de subordination avec celui dont il « loue » les services en l’obligeant à être salarié et non plus indépendant, avec toutes les charges qui accompagnent ce statut.
    Les plateformes en lig’ne sont également dans l’illégalité en se servant d’un bureau physique fantôme pour mettre en relation dans tout le pays auto entrepreneurs et élèves alors que l’agrément Préfectoral est strictement départemental.
    De telles pratiques font l’objet de dépôts de plaintes et parfois de condamnation (permis libre, EVS, Ornikar, permis go, etc) avec fermetures et obligation de requalification en salariés à l’instar des livreurs de pizzas et autres.
    Parfois de telles fermetures laissent sur le carreau candidats et élèves ayant déjà payé leur formation et trouvant porte virtuelle close pour faillite.
    Ce système uberisant l’apprentissage de la conduite à la recherche du toujours moins cher donne un méchant coup de pied à la sécurité routière et à l’éducation de la prudence de nos enfants qui ne sont plus encadrés dans cet apprentissage pour la vie entière. A cet égard, en considérant la sécurité et la longévité de cet examen, le prix en auto école traditionnelle n’est vraiment pas cher.
    Certaines choses ne peuvent se brader sur l’autel de la paupérisation.

Réagir à cet article

Un système de modération est en place sur ce site. Votre commentaire sera en ligne après vérification.


*

* Champs obligatoires